Articles

ARDOR

  • Imprimer

Jubilé de 50 ans d'ordination presbytérale:   En toute smplicité, je reprends le schéma d'action de grâce que l'on m'a appris dans mon enfance un acrostiche du mot

ARDOR : ardeur, générosité, ferveur.

A comme Adoration : mon âme éclairée par la foi, Te reconnaît, ô Jésus, comme mon Créateur et mon Rédempteur, Dieu Se dit à Lui-même dans le secret splendide de son éternité et qui me le dit clans le secret de mon âme, et même dans ma chair, autant qu'il est possible : mon coeur et ma chair exultent en Dieu vivant.
C'est bien dans la forme que Tu as prise pour venir à moi, reçue dans un monde sacré et très pur qui est le sein de ta Mère et notre Mère, la Très Sainte Vierge Marie.
Chaque jour, je te reçois, Jésus, Verbe de Dieu, pour habiter en moi, Toi ma Lumière, mon Maître, ma nourriture et ma joie. Dilate mon coeur pour que Tu l'emplisses de Toi : je T'adore, je Te bénis, je Te loue, je T'aime

R comme Reconnaissance que Te rendrai-je pour tant de bienfaits ? Quelle serait mon émotion si Tu m'adressais une parole intelligible : ce serait pour moi comme l'antichambre du paradis, un éblouissement, une source de joie, de délices...

Et cependant, Tu fais bien plus ! Tu m'invites à la table de Ta Parole et à la table de l'Eucharistie. Tu as fait de moi, pécheur indigne, Ton ministre, agissant en Ton Nom, au service de mes frères. Que ma raison se taise : il n'est plus temps de spéculer ! Que toute mon occupation, désormais, à chaque instant qu'il me reste à vivre, soit de T'aimer, puisque c'est Toi qui viens à moi et qui déverses en moi toute la richesse de Ton Amour. Comment ne T'aimerai-je pas en retour ?

− Toi qui m'as créé,
− Toi qui, par le baptême as fais de moi Ton temple,
− Toi qui, sans mérite de ma part, as fait de moi Ton Prêtre, Ton co-héritier, l'instrument de Ton amour et de Ta puissance sanctificatrice,
− Toi qui as fais de moi, non Ton serviteur, mais Ton ami.
Imitamini quod tractatis [imitez ce que vous offrez], telle est la consigne reçue au jour de mon ordination sacerdotale. Je ne suis que misère et ingratitude mais je veux me laisser aimer par Toi.

Je ne mérite rien, je ne suis même pas capable de désirer être meilleur.

je veux croire que Tu m'aimes, comme si j'étais pour Toi ta richesse infinie, comme si, en me perdant, Tu devais perdre Ta propre Gloire.
Oui, je me jette en Toi : dans ma médiocrité, je veux croire que Tu m'aimes tel que je suis.

Je suis incapable de Te donner quelque chose, mais en accueillant Ton amour, alors je saurai t'aimer en retour, te rendre amour pour amour.

Car c'est dans la mesure où Ton amour me brûle que je deviens moi-même feu d'amour, comme le bloc de métal jeté dans la four¬naise ne se distingue plus du foyer qui le consume.

D comme demande : J'ai tant de chose à Te demander, et tant et tant comptent sur ma prière : je Te prie pour ceux de qui, après Toi, je tiens la vie, pour tous les membres de ma famille char¬nelle, de ma famille religieuse, pour mes maîtres et éducateurs, pour tous ceux qui ont eu une bonne influence sur ma vie, pour mes bienfaiteurs... Je Te prie pour mes ennemis si tant est que j'en aie, pour ceux que j'ai frustrés, déçus, scandalisés : donne- leur, à tous, d'abondantes grâces et la vie éternelle.

0 comme offrande : celle que saint Ignace de Loyola propose au terme de ses Exercices spirituels : «Prenez, Seigneur, et rece¬vez toute ma liberté, ma mémoire, mon intelligence et toute ma volonté, tout ce que j'ai et possède, Vous l'avez donné : à Vous, Seigneur, je le rends. Tout est vôtre, disposez-en selon votre entière volonté. Donnez-moi votre amour et votre grâce : c'est assez pour moi.»

R comme résolution : je les ai si peu et si mal tenues mes résolutions !

Je comptais trop sur mes propres forces ! De moi-même je suis si inconstant, si lâche. Mais avec le secours de Ta grâce et de la Mère de toutes grâces, je renouvelle mon ferme propos de t'être fidèle : fais de moi, coûte que coûte, le témoin fidèle pour que ton Église soit plus belle, plus attrayante, plus féconde,

à Ta Gloire pour les siècles à jamais...

Action de grâce du P. Bernard Lignan cpcr - fraternité du CHRIST ROI

Marchons juillet- août 2018

dmc