Tibet ou Thibet

Les deux transcriptions orthographiques sont possibles. Cela s’explique suivant qu’on accepte l’étymologie chinoise ou thibétaine du mot. 

« Le vaste territoire de l’Asie Centrale que nous désignons sous ce nom est appelé Peu Yul (contrée des Peu) par les Thibétains. D’où vient donc notre mot Tibet ou Thibet ? Dans les vieux ouvrages arabes il est question de Tobbat, Tubbat, Tebet, termes reçus sans nul doute des Chinois. Ils reproduisent en effet assez exactement les caractères T’ou Fa (prononcé T’ouba), T’ou Fan et T’ou pot’e, sous lesquels les Chinois désignaient leurs vassaux de l’ouest, dès le VIIème siècle de notre ère.

Les étymologistes ont voulu voir dans ces termes, qui sont à l’origine de notre mot Thibet, la transcription des syllabes thibétaines : Thoub Pheu, mTho Peu, sTod Bod (prononcé Teu peu), qui ne semblent rapprochées que pour les besoins de la cause. Comme les termes chinois Thou Fa, Thou Ba, Thou Fan désignent les habitants de la contrée, les barbares, n’est-il pas logique de chercher leur provenance dans la première syllabe Teu suivie de la particule personnelle Pa, Teu Pa, Teu Ba, mot composé d’usage courant pour désigner les ‘’habitants des plateaux’’ ».

Les chinois auraient-ils gagné ?!?


 Tiré de Goré Francis – Trente ans aux portes du Thibet interdit (1908-1938) – Hongkong – 1939 – page 63 ; Réedition Kimé 1992 – pages 78-79

 

BAHANG 2016arc en cielJPG2001-2