« N'AURIEZ-VOUS CONVERTIS QUE CES QUATRE HOMMES.... »

De 1946 à 1952, le chanoine François FOURNIER a vécu dans les marches thibétaines du Yunnan, il desservait avec le chanoine Paul COQUOZ, SIAO WEIXI plus précisément KITCHRA, au bord du Mékong.

Chassé par les communistes en hiver 1951/52 avec les chanoines Angelin LOVEY, Cyrille LATTION et Alphonse SAVIOZ, ils arrivent à Hong-Kong le 12 mars 1952.

N'ayant pu se rendre dans la mission du Thibet Sud - mission du Sikkim, les chanoines furent appellés à FORMOSE (TAIWAN) où trois d'entre eux y sont encore, soit Gabriel DELEZE, Charles REICHENBACH et Jean-Claude FOURNIER.

Dans la revue du Grand-Saint-Bernard 1966/1, le père François FOURNIER raconte :

« Alors qu'il se trouvait dans la paroisse de SIEOULIN à causer avec un pasteur protestant, quatre hommes arrivent et nous demandent où était l'église catholique. Nous la leur indiquons et, curieux de savoir ce qu'ils allaient y faire, nous les suivons. Ils entrent dans l'église, se signant avec l'eau bénite, se jettent littéralement à genoux, profondément prosternés devant le tabernacle, et prient de tout leur cœur. Nous avons pu les voir pleurer de bonheur ! Puis ils sortirent, après 10 à 15 minutes d'oraison, et vinrent vers nous. C'est à ce moment-là que nous les avons reconnus comme étant de nos anciens paroissiens du Thibet... »

« Vous pensez comme fut grande notre émotion et notre joie de les revoir et de constater combien leur foi était restée vivante et sincère. Ce que voyant, le pasteur en fut touché lui aussi et nous fit cette réflexion : « N'auriez-vous converti que ces quatre hommes au Thibet, il valait la peine d'y aller ! »

Qui étaient ces parroissiens venus de si loin ?  il s'agissait de ZACHARIE - son fils JOSE - ANDREA et MESSI, d'humbles et fervents chrétiens de la haute Salouen.

Zacharie resta même de nombreuses années auprès des chanoines dans leur nouvelle mission, lui qui était le cathéchiste de BAHANG et très proche du père Georges ANDRE (MEP) .

Ne devons-nous pas être admiratifs de ces chrétiens qui ont risqué leur vie et quitté leur famille pour essayer de rejoindre d'anciens missionaires qui eux aussi avaient quitté leur petit confort pour aller porter la bonne nouvelle au loin !!!   (cf sur le site le récit de Zacharie ayant fui sa mère-patrie pour la Birmanie, puis Taiwan).

Quittons nos aises, convertissons-nous, osons, allons au large, témoignons notre foi, n'ayons pas peur en cette année de la FOI (et de la MISSION), ici et ailleurs , et cela, à temps et contre-temps !

Engageons-nous nous aussi pour la mission !!!

DMC

conversion-quatrehommes