CHRETIENS ET BOUDDHISTES

CHRETIENS ET BOUDDHISTES

« En dépit des différences, l'enseignement éthique bouddhiste et chrétien sur le respect de la vie est une recherche de bien commun fondé sur la bonté et la compassion aimante. »

C'est la conclusion du IVème colloque bouddhistes-chrétiens, qui a eu lieu à Rome le 6 mai 2013 sous l'égide du Conseil Pontifical pour le dialogue inter-religieux, en collaboration avec l'office du dialogue œcuménique et interreligieux de la Conférence des évèques catholiques de l'Italie.

Lors du colloque intitulé « Paix intérieure, paix entre les peuples », les participants ont souligné la responsabilité des deux religions, qui oeuvrent l'une comme l'autre à « la paix intérieure de l'individu » et à « la paix sociale » en promouvant « la liberté intérieure, la purification du cœur, la compassion et le don de soi ».

Il est encore déclaré que l'Eglise catholique montre un respect sincère pour votre noble tradition religieuse et ils ont remarqué bien souvent une consonance avec les valeurs exprimées aussi dans leurs livres religieux : respect pour la vie, contemplation, silence, simplicité (cf Verbum Domini, No 119).

« Votre premier précepte vous apprend à vous abstenir de détruire la vie de tout être sensible, et par conséquent il interdit le meurtre de soi-même et des autres. La pierre angulaire de votre éthique réside dans une réelle affection pour tous les êtres ».

« Nous, chrétiens, nous croyons que l'enseignement moral de Jésus est double : amour de Dieu et amour du prochain. Jésus dit : comme le Père m'a aimé, moi aussi je vous ai aimé, demeurez dans mon amour ». Et encore. « Voici mon aommandement : aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés », (Catéchisme de l'Eglise catholique, No 1823)

« Ce qui est urgent pour les bouddhistes aussi bien que pour les chrétiens, sur le fondement du patrimoine spécifique de nos traditions religieuses, est de créer un climat de paix pour aimer, défendre et promouvoir la vie humaine ».

« Cette situation tragique (déshumanisation de la personne) nous invite bouddhistes et chrétiens, à unir nos mains pour démasquer les menaces contre la vie humaine et à réveiller la conscience morale de nos fidèles respectifs pour provoquer une renaissance spirituelle et morale des individus et des sociétés afin d'être de véritables artisans de paix qui aiment, défendent et promeuvent la vie humaine dans toutes ses dimensions ».

DMC 21.09.2013

Vous retrouverez le texte de la déclaration finale sur http.//www.zenith.org/fr/articles/chrétiens-et-bouddhistes-la-compassion-aimante