Yerkalo

Altitude 2640 m

En tibétain Tsakha = pays du sel

En chinois, Yentsing = puits de sel

Le village de Yerkalo est situé à 300m au-dessus du Mékong, sur la rive gauche. Le plateau de Yanjing se divise en deux plaines sœurs séparées par un profond ravin dont le torrent alimente les cultures.

D'un côté, Pétine le village Mosso Thibétain appelé Xia-Yanjing (Yanjing inférieur) de l'autre, c'est Yerkalo ou Shang-Yanjing (Yanjing supérieur) le village chrétien.

La mission catholique est plantée comme un fortin au bord du ravin et domine les champs en terrasses lesquels bien endigués et étagés surplombent le Mékong.

Cette région fait partie de la sous préfecture de Markham (région autonome du Thibet). Il s'agit d'une des portes d'entrée au pays des Lamas.

Les Pères des missions étrangères de Paris (MEP) avaient créé en pays Thibétain à Bonga une communauté très florissante. Malheureusement, les persécutions des Lamaïstes ont été très fortes et violentes et tous les chrétiens ont été chassés de Bonga le 21 octobre 1865. Les Pères Auguste Desgodins et Félix Biet (MEP) ont dû quitter Bonga avec 35 chrétiens et ont jeté les fondements d'une chrétienté dans la région de Yerkalo.

La mission est incendiée et rasée en 1887, année où les tibétains sont refoulés du Sikkim, ordre est donné par Lhasa aux Lamaseries de la bordure chinoise de déloger les Pères (étrangers).
Après la révolte de Batang (1905-Boxer), les Chinois exercent un contrôle plus direct sur la région et Yerkalo est promu sous-préfecture et un mandarin chinois y habitera en permanence jusqu'en 1932. Puis, pouvoirs religieux, civils et militaires appartiendront à la lamaserie de Sogun.

Bob Chappelet disait de Yerkalo :"Que c'était le poste intéressant de la mission". Il s'agit en effet du seul poste missionnaire existant sur le territoire du Thibet indépendant.

Quant à Maurice Tornay, il déclarait : "Quant à moi, je suis le curé le plus original du monde : ma paroisse est plus grande que la France, mais elle comprend que 2 millions de paroissiens. Et parmi ces deux millions, 200 environs font leur Pâques".

Le district de Batang auquel était rattaché Yerkalo, coincé entre les provinces du Yunnan et de Sikang, était l'enjeu d'éternelles rivalités entre l'empire du Milieu et le pays des Lamas.

Le sang des martyrs est une offrande précieuse. Quand onze chrétiens de Yerkalo succombèrent sous les balles, le 18 avril 1905, on entendit leurs derniers cris, qui était avant tout des cris d'amour : "Nous préférons mourir plutôt que de renier notre foi ! Nous pardonnons de bon cœur à nos bourreaux, et nous prierons pour eux au ciel."

                                                                                                                 **************

C'est en 1932, qu'un accord Sino-Thibétain conclut à Kantho fixe la frontière au cours supérieur du Yang-Tsé. Ainsi, Yerkalo reste acquis au Thibet indépendant et appartient au Kham occidental, province dont la capitale est Chamdo, actuellement Région autonome du Thibet (Rat).

 

DMC