SPIRITUALITE DES MEP

                                                                                                   SPIRITUALITE DES MEP

                                                                                     « AD VITAM, AD EXTRA, AD GENTES » !

Partir à vie, quitter « sans retour », pour donner sa vie ailleurs que là où on l'a reçue, et pour la consacrer et la consumer dès lors en acceptant de changer de langue, de culture et de civilisation ; prendre tous les moyens de se faire, avec le temps, proche de ceux qui étaient si loin et donc si extérieurs, et ainsi surmonter les séparations, anéantir les distances, rejoindre de l'intérieur ceux qui seraient, sinon toujours restés hors-frontières et hors communication ;

enfin, quitter « sa famille et la maison de son père », son pays et son histoire, pour arriver étranger chez ceux dont on s'efforcera de partager la vie et de s'assimiler si bien à eux que, lorsqu'au bout de trente, quarante ou cinquante ans, et même soixante ou plus, on reviendra, peut-être, au pays de sa naissance, c'est lui qu'on trouvera plus ou moins étranger : quel témoignage est rendu par tout cela à Celui qui, ne retenant pas le lien qui l'attachait à Dieu son Père (et l'égalait à Lui) a quitté sa condition divine afin de se faire, ici et maintenant, pour tous et à jamais, « Dieu avec nous » !

(Propos tirés de l'article paru dans la revue « Missions étrangères de Paris » No 479 – janvier 2013 sous la plume de Monseigneur DORE Joseph, archevêque émérite de Strasbourg - conférencier à Martigny – Valais - Suisse lors de la semaine sainte 2013).

LAURENT ZHANG WENCHEN