COURRIEL du 29 JUILLET 2014 (LOUTSEKIANG)

Chers frères et soeurs,
Paix en Jésus!

Alors que nous dormons dans une grange avec le cochon qui crie au-dessous de nous, les insectes au-dessus de nos têtes avec des plongées de moustiques et autres piquants selon les goûts, un autre qui fait un bruit d'hélicoptère en perdition, nous venons de vivre un très beau temps avec la communauté de Alolaka. Les enfants, enseignés par John, ont chanté et mimé "j'ai décidé de suivre Jésus" en chinois! Avec les ballons pour la chorégraphie (photo suivra).

Nous étions trois prêtres à concélébrer dans une église comble et chantante: le père Di janséniste pour les autres mais pas trop pour lui-même. Plus ou moins clandestin dans ce village, il ne célèbre que quelques fois la messe et ne confesse presque jamais.

François, jeune prêtre ordonné aux Philippines, jésuite, petit-fils de Zacharie, prêtre de feu. On m'avait dit qu'il était plutôt caché, mais c'est tout le contraire. il a pris en main l'évangélisation de cette région. Il va organiser une retraite de 60 jeunes dans un petit village. La police le convoque souvent et lui fait bien des histoires... ça n'a pas l'air de le déranger tellement.

Nous étions avant-hier à Caidang, petite communauté qui a construit une magnifique église, presque terminée. Les chrétiens ont porté à dos d'homme souvent, de mulet quelques fois, le matériel pour la construction. Deux heures de montée bien raide avec le matériel sur le dos... des tonnes de matériel...

Hier, nous étions à Dimaluo. l'église a été détruite pour en construire une nouvelle plus grande et avec salle paroissiale. Faute de moyens, tout est en stand-by; nous étions alors dans une chapelle de fortune envahie de bestioles.

Je crois vraiment que la doctrine de S. Jean Chrysostome fixant la création des insectes après le péché originel pourrait devenir un dogme!!!

Demain ce sera un pèlerinage sur le lieu d'un chemin de croix dans la montagne. Messe, pique-nique, puis descente à pied dans la vallée de la Salouen, derrière le poste de contrôle de la police. Nous rejoindrons la communauté de Chongdin...

Nous sommes en pleine négociation pour le passage du Latsa dans 5 jours: nos amis catho veulent nous accompagner. comme ils ne peuvent pas venir avec leurs mulets ils se proposent de porter à dos d'homme nos bagages. Je me suis opposé, mais ils me disent qu'ils veulent absolument venir avec nous pour partager ce pèlerinage et qu'ils sont forts: chaque homme peut porter 50 kg sur le dos... on peut donc compter sur eux!!!!

Le groupe va très bien, l'Esprit travaille. Nous avons eu un magnifique temps de partage hier.

Deo gratias et merci de vos prières et offrandes.

Unis en Jésus-Hostie

Nicolas et Didier