COURRIEL DU 7 AOÛT 2014 (WEIXI)

Chers frères et soeurs,
Réjouissez-vous!
Nous voilà désormais sur le chemin du retour, vers Dali.

Nous avons passé un jour de repos à Siao Weixi, jour bienvenu avec un très beau temps de partage avec les jeunes, de très beaux témoignages, des entretiens profonds...

Le soir nous avons eu la messe avec cette communauté blessée et nous avons organisé une nuit d'adoration et de prière des frères pour les jeunes qui sont vraiment entré dans cette démarche. Pour ma part, les confessions ont commencé à 18h.30 avec les locaux, puis la messe à 20h.30, puis la confession des jeunes jusqu'à 3h.30 du matin... joie du service... dans la fatigue et... les suites des amibes avec les aller-retour aux toilettes !

Nous avons parlé longuement hier avec un monsieur de 90 ans, Shi Kwa Hua, le frère du père Shi Kwa Yong qui a vécu 20 ans de prison et a été ordonné à sa sortie de détention. Il a servi la communauté des fidèles de cette région pendant plus de 10 ans. Shi Kwa Hua a pu voir son frère qu'une seule fois en prison durant les 20 ans de son internement. Quand il a vu son frère sans souliers, il lui a laissé les siens et est rentré lui-même à pieds-nus à la maison.

Shi Kwa Hua a assisté à la première messe de Maurice Tornay. Il était céroféraire, se souvient-il. "Les fidèles sont venus de partout: Gongshan, Teschung, Dequin, Yerkalo, Bahang... C'était une fête immense. Il y avait plus de 10 prêtres!" Une grande célébration, insiste-t-il. A Siao Weixi et dans les villages environnants à l'époque, il y avait environ 200 familles catholiques. Seules 2 familles n'étaient pas catholiques.

Les messes le matin avaient l'église pleine et le parvis aussi. Toutes les personnes étaient présenteS à la prière du soir. Il y avait deux écoles, celle des garçons et celle des filles, à Siao Weixi. 50 élèves dans chaque classe.

Shi Kwa Hua se souvient d'avoir aussi enseigné le chinois à Maurice Tornay avec des dessins... Il a écrit toute l'histoire de la construction de l'hospice du Latsa. Il m'a donné le texte en chinois. Je me réjouis de découvrir cette aventure. En fait, ils avaient construit 3 maisons sur la route du Latsa. Deux personnes tenaient les hospices. Les gens étaient accueillis gratuitement et nourris gratuitement. Ce qui était très apprécié par les voyageurs.

Plus de 100 ouvriers travaillaient à la construction des chemins et de l'hospice. La route était très difficile et beaucoup de voyageurs avaient trouvé la mort, la nuit, attaqués par les tigres et les ours. Lui-même a travaillé à la construction de l'hospice. La moitié du matériel de construction avait été acheminé au moment de la guerre.

Les révolutionnaires se sont servi de l'hospice comme dépôt de matériel. Il est allé aussi plusieurs fois à Houa-Lopa pour y voir son frère qui étudiait là-bas. "c'était unetrès belle vie, là-bas", dit-il.

Il se souvient qu'avant d'aller à Yerkalo, Maurice Tornay est resté une semaine à Sio Weixi. Il a demandé aux fidèles de beaucoup prier pour lui, car d'autres prêtres de Yerkalo avaient été martyrisés avant lui et qu'il pensait ne pas vivre très longtemps avant d'être lui aussi assassiné.  "les gens l'aimaient beaucoup et toute l'église et la cour, la tribune étaient pleines lors de ses dernières célébrations à Sioa Weixi".

Quand ils ont appris l'assassinat de Maurice, ils furent très émus. Il nous raconte que les lamas ont tiré plusieurs balles sur Maurice mais il restait toujours debout. Les lamas furent pris de panique et ils ont pensé que c'était un saint qui bénéficiait de la protection spéciale de son Dieu. Ils se sont alors approché de lui et lui ont retiré sa croix et sa bible et lui ont tiré dessus à bout-portant. c'est alors qu'il est tombé.

Le corps a été retrouvé nu après 6 jours. Les yeux avaient été arrachés mais aucune bête sauvage ne s'était attaquée à lui. Les gens ont reçu ce signe du corps intact comme un vrai miracle.

Pour la vie locale, la résidence de Weixi a été détruite par le gouvernement.  Mgr Ma a accepté de la céder en échange d'un terrain pas loin de Houa-Lopa. un barrage est prévu sur le Mékong et le village de Siao Weixi est prévu pour être englouti. Les  procédures d'expropriation ont déjà commencé. L'Eglise de Siao Weixi devrait être démontée et reconstruite à Weixi sur le nouveau terrain. Juste après cette nouvelle, nous avons eu la visite de deux personnes du département de l'écologie et des forêts du Gouvernement chinois. Ils nous partagent leur inquiétude pour la destruction du village et la construction du barrage. Ils assurent qu'ils vont se battre pour que cela ne se passe pas... sous le regard à la fois espérant et sceptique de nos amis de l'Eglise locale.

Les choses changent si vite... Les défis sont immenses...

Notre cher Shi Kwa Hua entonne alors le Regina Coeli... avec beaucoup de précision et bien compréhensible. chaque jour, Shi Kwa Hua écoute radio Vatican en chinois à 06h.00, 12h.00 et 20h,30. C'est son lien avec l'Eglise universelle me dit-il. Il me raconte alors le drame des chrétiens persécutés en Irak et ailleurs et nous assure qu'il prie pour lui...

3 heures d'échange, une dizaine de cigarettes de partage fraternel... et un dernier Salve Regina plus hésitant... avec quelques bribes du Tantum ergo datant de 65 ans en arrière... et nous quittons Shi Kwa Hua sur ce visage d'une histoire porteuse de larmes et d'espérances.

Joie de vous revoir très bientôt.... Unis en Jésus et Marie

Nicolas et Didier