NOTES HISTORIQUES

• Pendant que les occidentaux tentaient de forcer les portes de la Chine, un important soulèvement commença à se développer dans tout le Sud du Yangzi. Une secte fondée en 1847 par Hon Xiuquan, qui fut christianisée par des missionnaires protestants, allait répandre un vent de révolte en proposant un programme qu'aurait pu être déjà qualifié de révolutionnaire et qui prévoyait le partage des terres, légalité des sexes et la disparition de la propriété privée.

• Cet important mouvement pris le nom de révolte de Taiping qui signifie la « grande paix ». Un royaume est alors créé avec pour capitale Nankin et pour souverain suprême Hong Xiuquan. Les insurgés trouvèrent pourtant, en face d'eux, l'important pouvoir Manchou et les armées des Qing soutenues par les contingents européens du Général Gordon. En 1864, Nankin tomba aux mains des loyalistes.

• La révolte de Taiping s'accompagne de plusieurs autres foyers d'insurrection qui se développèrent dans tout le pays et notamment celui des Nian, des Hui musulmans et surtout des Miao entre 1855 et 1872. Ces révoltes coutèrent vingt à trente millions de vies humaines.

• Les puissances occidentales, principalement l'Angleterre et la France, profitèrent de la crise chinoise pour s'approprier un maximum de concessions.

Dès 1873, les Anglais qui s'étaient assuré le contrôle des douanes chinoises importent des tonnes d'opium.

• Après avoir occupé les territoires du Nord de l'Amour et de l'Est de l'Ossouri, les Russes annexent la région de l'Ili en 1871.

• En 1884, les escadres françaises bombardent les chantiers navals de Fuzhou et imposent le blocus alimentaire de Pékin.

En 1894, les Japonais détruisent la flotte de guerre chinoise et annexent Vile de Taiwan.

• Chine saignée à blanc — un protocole signé à Pékin le 07.09.1901, place, de facto, la Chine sous tutelle occidentale.

• En 1904, la tentative d'invasion de la Mandchourie par la Russie déclenche une déclaration de guerre avec le Japon qui entraina la capitulation des troupes russes de port Arthun et de Mandku en 1905 et la destruction de leur flotte à Tsuhima.

• La vieille impératrice Cixi et l'ex-empereur Guang XV meurent en 1908. Le pouvoir mandchou n'est plus alors que l'ombre de lui-même.

• Après avoir obtenu l'édiction de l'empereur-enfant, le dernier homme fort de la dynastie Yvan Shikai prend la présidence de la république mais tente presque aussitôt de rétablir la monarchie à son profit. Il meurt en juin 1916 laissant une fois de plus le pays aux mains des Seigneurs de la guerre.

• Après cette importante période de troubles, la Russie prend le contrôle de la Mongolie exté en 1911 et la Grande Bretagne celui du Tibet en 1914, tandis que le Japon tente de maintenir son protectorat.

• Dans le même temps la Chine sollicitée par les Alliés, participe à la guerre contre l'Allemagne.

• En 1921, Sun Wen est élu président de la république de Canton malgré l'hostilité de la Grande Bretagne.

• Deux ans plus tard, son gouvernement obtient le soutien de l'Union Soviétique qui l'aide à la création de son grand parti nationaliste (le Kuo Min Tang) Sun Wen meurt en 1925 et c'est le chef de son armée, Jiang Jieshi, plus connu sous le nom de Tchang Kei Check, qui devient alors maître du jeu.

• En 1927, Tchang Kei Chek écrase une importante insurrection populaire organisée par les communistes ce qui lui permet de gagner la reconnaissance des puissances occidentales. Son gouvernement, appelé régime de Nankin, restera au pouvoir pendant dix ans.

• Un des fondateurs du parti communiste, Mao Zedong, met une importante base insurrectionnelle dans les montagnes Jinggawgshan, ou Jiangxi. Convaincu que la paysannerie qui a atteint un niveau de misère et de pauvreté dramatique peut constituer la base de sa force révolutionnaire Mao proclame dès 1931 la république socialiste chinoise.

• En octobre 1934, les troupes communistes doivent se replier vers l'Ouest. Elles traversent le Sichuan passent par les confins tibétains, le Sensu et le Shanxi franchissent vingt-quatre fleuves. Elles livrent des dizaines de batailles avant d'atteindre Yenan, considérablement affaiblies = la Longue Marche.

• Or, pendant cette période, les Japonais avaient envahi la Mandchourie. L'invasion de la Chine du Nord se poursuit sans rencontrer de véritable opposition du gouvernement de Nankin trop occupé à combattre les communistes. Les Japonais livrent la plus importante offensive en juillet 1937.

• Cette guerre dure huit ans pendant lesquels les Japonais parviennent à contrôler la majeure partie de la Chine du Nord.

• Le gouvernement nationaliste abandonne Nankin pour Kounkou puis Chongking alors que les envahisseurs prennent Canton et occupent toute une partie du Sud-Ouest de la Chine. A partir de 1937, communistes et nationalistes organisent un front commun anti-japonais. Après Paul Harbon, les nationalistes bénéficient du soutien américain, mais en novembre 1944, leurs armées doivent se replier devant la dernière offensive japonaise qui menace Kunnung et Chongking dans le Sud du pays.

La capitulation du Japon en 1945 fera de la Chine, le cinquième grand mais les négociations entre nationalistes et communistes se soldent par un échec.

• Tchang Kei Chek qui dispose de la supériorité militaire tente de résoudre le problème par la force.

Après quelques succès, les années de Mao qui se forment spontanément dans les campagnes chinoises avec une paysannerie acculée à la misère mais pleine d'espoir — motivée qu'elle est par les promesses d'égalité et de prospérité de Mao et de son mouvement communiste — prennent le dessus. Ils franchissent le Yangzi. En 1949 et anéantissent les dernières résistances nationalistes en mars 1950.

• L'appareil politique du Kuomin Tang, Tchang Kei Chek lui-même et les troupes rescapées de la débâcle, soit environ 30'000 soldats, trouvent refuge dans l'île de Taïwan sous la protection de la septième flotte américaine. Une partie de cette armée nationaliste, qui n'avait pas pu rejoindre Taiwan dut se réfugier dans le Nord de la Thaïlande.

• ler X 1949, sur la célèbre place Tiananmen à Pékin, Mao proclame l'événement de la république populaire de Chine.

• En 1951, le Tibet est annexé par la Chine.

• Dès 1960, les relations chinoises avec l'URSS commencent à se dégrader.

Entre 1966 et 1975, Mao organise la révolution culturelle.

1976 + Mao puis la chute de la bande des 4.

1982 Triomphe de Deng Xiao Pin et de sa politique pragmatique.


DMC — 10-12-2012