MAURICE TORNAY ET MGR SALINA

  • Imprimer

Frères et Sœurs dans le Seigneur,

Un jour (il n'y a pas si longtemps que ça et pas très loin d'ici !) un petit garçon demandait à sa maman: «Que faut-il faire pour devenir un saint ?»

Voilà une question qui fleure bon l'Evangile, question certainement inspirée à l'enfant par l'Esprit Saint !

En effet, reprenant lui-même une parole de l'Ancien Testament: «Soyez saints car je suis Saint, moi le Seigneur votre Dieu» (I.v 19, 2), Jésus nous dit à tous: « Vous donc vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait » (Mt 5, 48).

Le petit garçon est donc vraiment allé au coeur du sujet, car cette question peut, seule, donner un sens à notre vie.

Et qu'à répondu la maman?

Sans connaître la teneur exacte de ses paroles, nous pouvons être plus que certains que la réponse, elle aussi, fut dans la droite ligne de l'Evangile.

Réponse semblable à celle de Jésus qui regarda avec tant d'affection le jeune homme riche qui l'interrogeait et à qui il dit : «Si tu veux être parfait (c'est-à-dire saint !) va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres... Puis, viens, suis-moi» (Mt 19, 21; Mc 10,21).

Début d'une lettre pastorale du père Abbé de l'Abbatiat Nullius de Saint-Maurice Monseigneur  Salina

 6