BATANG

  • Imprimer

En 1897, les missionnaires étaient; après dix-ans d'absence, autorisés à réoccuper Batang et Yarégong.

Le Père Grandjean fut désigné pour Batang, où il ne resta que quatre ans (1897-1901). A cette dernière date, le Père Mussot qui. après la persécution des Boxeurs, avait besoin de repos, s'offrit à remplacer le Père Grandjean dans le poste peu envié de Batang et notre confrère revint sur les rives du T'ongho, à Chape et à Lentzy.