VIE DU SERVITEUR DE DIEU TORNAY MAURICE (VI)(art. 24 à 26)

VI.  CURÉ DE YERKALO (THIBET INTERDIT)

Art. 24

Le 16 février 1945 le P. Burdin MEP., curé de Yerkalo, la seule paroisse du Thibet indépendant, mourait de la typhoïde. Les Supérieurs lésignèrent le Serviteur de Dieu pour lui succéder, « car, disait-on, il allait quelqu'un de la poigne de M.. Tornay pour

dompter ces satanés lamas ».

Après un séjour d'environ deux mois à Tsechung, où il mit au point es connaissances en thibétain en étudiant spécialement les livres de prières et de doctrine, le nouveau curé gagna sa résidence au début de juin 1945 où il remplaça le chanoine Lovey qui assurait l'intérim.

Art. 25

La paroisse de Yerkalo, qui compte 300 chrétiens, est complète¬nent isolée : le voisin blanc le plus proche, qui est le P. Goré MEP., ;e trouve à huit jours de marche en montagne. Le fond de la popula¬ion se compose de Thibétains et de Chinois thibétanisés. De tout temps ce district fut le théâtre de rivalités sanglantes entre Chinois et Thibé¬ tains. Jusqu'en 1932 Yerkalo était une sous-préfecture sous le con¬trôle de la Chine, mais à cette date un lama de la région chassa les Chinois, prit en main l'administration et l'offrit aux autorités thibétaines. Le traité qui suivit fixa le Fleuve Bleu comme limite entre le Thibet et la Chine, du 29"' au 33' latitude Nord : Yerkalo restait acquis au Thibet.

Art. 26

La Mission de Yerkalo fut fondée en 1865 par le P. Desgodins MEP. Le chanoine Tornay en est le quinzième desservant. Ce poste avancé a eu le redoutable honneur de subir plusieurs persécutions sous les formes les plus diverses. En l'espace de quatre-vingts ans, sept mis¬sionnaires ont été tués dans la région, dont deux curés de Yerkalo : le P. Bourdonnec MEP. en 1905 et le P. Nusshaum MEP. en 1940. En 1873 et 1887 les lamas pillent et brûlent la résidence. En 1905 ils lui infligent le même sort, fusillent onze chrétiens qui refusent d'apos¬tasier et jettent leurs victimes au Mékong. Le P. Burdin eut à subir en moins de cinq ans une persécution sourde et virulente : le lama-chef tenta de l'empoisonner au cours d'un repas auquel il l'avait invité.

 

EXTRAITS tirés d'une brochure intitulée « Articles sur la vie et la renommée du martyre du Serviteur de Dieu MAURICE TORNAY – Chanoine Régulier du Grand Saint-Bernard 1910-1949 » - parue en 1953 à l'Imprimerie St-Augustin – St Maurice (Suisse) – sous la responsabilité du Vice-Postulateur de la Cause – tout en précisant que le S. de D. est devenu Bienheureux par décret du Saint Pape Jean-Paul II quarante ans plus tard le 18 mai 1993.