VIERGES THIBETAINES (ou institutrices)

Il (Théodore Jean Monbeig) essaie d'instituer les « Vierges Thibétaines ».

Ces futures religieuses seront établies dans une maison avoisinante des pères de Tsé-kou.

Le père d'une de ses trois premières vierges thibétaines sera martyrisé à Yerkalo en 1905.

« Pour moi je continue à former mes novices de Filles de la croix. Aidez-moi toujours de vos bonnes prières afin que la volonté de Dieu s'accomplisse en elle et qu'elles soient de véritables servantes du Seigneur et de leurs frères, écrit-il à son Supérieur le 2 avril 1905 ». 

Il se servira du Règlement édicté pour les Vierges Chinoises au Setchouan et à Tat-sienlou, se servira aussi de sa connaissance des Filles de la Croix qui fondaient des maisons partout en Béarn et notamment à Saint Martin de Salies. . . 

Le Père nous décrit dans la même lettre son travail auprès des adultes et des Vierges Thibétaines. Bientôt, le Père Monbeig devra quitter Tsékou_ Tsédjrong qu'il a tant aimé et où il a le souvenir de son cher Père Dubernard. Mais le 14 avril 1913, il ne sait pas encore qu'il va quitter Tsékou-Tsedjrong!

« Pendant cet hiver aussi j'ai instruit et baptisé une trentaine d'adultes. Le jour du baptême je leur donnai une croix, un chapelet et une image si j 'en ai.
Je t'ai parlé des soeurs thibétaines. En effet depuis une dizaine d'années avec l'approbation de Mgr., j 'essaie de former des filles pour découvrir les maîtresses d'écoles et pour aider le missionnaire dans l'instruction des nouveaux chrétiens. Il y en déjà 6 qui ont fait les premiers voeux (comme vous, renouvelés tous les ans) et qui sont dans différents postes. En ce moment j'ai deux novices et une autre jeune fille postule. Tu comprends, chère cousine, combien de grâces je devais avoir pour mener à bien cette entreprise. Aide-moi bien de tes prières afin que je n'étouffe pas par mes péchés ces jeunes fleurs de la virginité qui veulent pousser dans ces pays désolés ».

dmc en la fête de Saint Etienne 2016