Maurice Tornay

maurice tornay(La Rosière 31.08.1910 + col du Choula 11.08.1949).

Né dans un hameau d'une cinquantaine d'habitants : la Rosière, commune d'Orsière en Valais, Maurice est le septième d'une famille de huit enfants. Il fait ses primaires dans son village pour ensuite poursuivre ses secondaires en internat à l'Abbaye de Saint Maurice. En août 1931, Maurice commence le noviciat et revêt l'habit des chanoines réguliers du Grand-Saint-Bernard. Il fait sa profession solennelle quatre ans plus tard, en septembre. En juillet 1938, il reçoit à Hanoï le sous-diaconat, le diaconat et est ordonné prêtre.

De 1938 à 1945, il est directeur du probatoire de Houalopa, puis à la mort du Père Burdin, curé de Yerkalo, il est nommé pour rejoindre ce poste. Arrivé à Yerkalo en juin, il reçoit les menaces de lamas jusqu'en janvier de l'année suivante, puis ceux-ci saccagent sa résidence et le forcent à quitter sa paroisse. Il rejoint Pamé, près de la frontière thibétaine.

Avec l'accord de ses supérieurs, il tente d'aller plaider la cause de ses chrétiens de Yerkalo à L'hassa auprès du Dalaï Lama. Il est reconnu dix-sept jours plus tard, arrêté et contraint de rebrousser chemin.

Le 11 août 1949, il est tué dans une embuscade au col du Choula. Il sera enseveli dans le jardin de la résidence d'Attentze (Deqin), jusqu'à ce que ses restes soient transportés à Yerkalo par ses paroissiens où il repose actuellement. Il sera béatifié en 1993 par le pape Jean-Paul II.