HOMMAGE AU CHANOINE ALPHONSE SAVIOZ

Le Père Savioz nous dit au revoir
Ecrire sur la vie du Chanoine Alphonse Savioz reviendrait à mes confrères M.E.P. ou aux chanoines du Grand Saint Bernard de Taiwan

qui l'ont connu et côtoyé beaucoup plus souvent que je ne l'ai fait, qui ont vécu auprès de lui pendant plusieurs années, mais à votre demande, je vais rappeler quelques souvenirs personnels que j'ai gardés dans mon coeur.

Pourquoi ce lien, cette proximité entre chanoines du Grand Saint-Bernard et missionnaires M.E.P.? A première vue, rien ne les rapproche, les uns sont des religieux qui obéissent à une règle, les autres n'y obéissent pas. Les uns sont appelés à une vocation plutôt casanière, les autres sont envoyés en mission ad vitam dans un pays qu'ils ne connaissent pas et ne choisissent pas!

Il se trouve que les chanoines ont été appelés par Rome sur la suggestion des Missions Etrangères de Paris, comme ce fut le cas pour d'autres instituts missionnaires, et pas n'importe où, mais dans ce pays merveilleux, frontière culturelle, linguistique, religieuse entre les provinces du Yunnan, du Sichuan et du Thibet: les Marches thibétaines.

Dans ce pays, confrères M.E.P. et chanoines ont écrit de belles pages missionnaires. Ils ont donné leur vie pour le Christ, pour l'annonce de l'évangile, la fondation de l'Eglise, pour ce peuple, ces minorités ethniques dont l'évangile fit un peuple debout et libéré de l'esclavage d'un système religieux féodal. Le projet de construction de l'hospice en montagne n'aboutit pas car les chanoines, comme les missionnaires M.E.P. furent expulsés de Chine, cependant les pères suisses avaient accueilli dans leur «équipe» Monsieur Bob Chapelet, un laïque missionnaire, aventurier au service de l'Eglise auquel je rendis visite en Suisse dans sa maison de retraite grâce au chanoine Daniel Salzgeber. Aujourd'hui en se rendant des villages de la vallée du Mékong à ceux de la Salouen par la montagne, le voyageur peut apercevoir les ruines de l'hospice des chanoines, témoignage de projets missionnaires, d'efforts humains, de sacrifices qui portent et porteront encore des fruits!

Le Père Savioz en communauté à Martigny

Le Père Savioz de par son origine helvétique était préparé pour annoncer l'évangile aux périphéries pour reprendre l'expression du Pape François. Il est certain que son enfance, sa nationalité, la diversité linguistique et culturelle de la Suisse, tout cela fut une bonne terre, un bon humus qui le prépara à l'étude des langues et cultures de la Chine continentale et de Taïwan. il fut donc à l'aise à Weixi, à Houa-la-po, à Atuntze dans les Marches thibétaines comme il le fut auprès des Tarokos, I'une des minorités aborigènes du diocèse de Hualien. Homme de terrain, pasteur zélé, homme paisible et cultivé, il s'était mis au thibétain et plus tard rédigea un dictionnaire de la langue Taroko.

Tout cela est déjà beaucoup, mais il ne faut pas oublier l'essentiel! Alphonse Savioz fut ordonné prêtre en 1946 et il exerça son ministère pendant 67 ans. Sa vie est l'histoire d'une double fidélité, fidélité à sa vocation sacerdotale, fidélité à une terre, à des communautés et surtout à ses premières amours: les Marches thibétaines.
Ma première rencontre avec le Père Savioz eut lieu à Hualien dans notre maison MEP où confrères MEP, chanoines du Grand Saint-Bernard et prêtres diocésains se réunissaient régulièrement pour un temps convivial particulièrement fraternel. Chacun apportait sa bonne humeur et le Père Brunet, supérieur de la maison, faisait admirablement le reste!

Je suis allé voir le Père Savioz dans les gorges de Taroko et ensuite, à Kunming dans le Yunnan, j'eus la joie de le revoir lors de voyages qu'il lit auprès des communautés de la Salouen et du Mékong. Le Père Savioz me présenta à un jeune ami thibétain sur lequel il fondait quelques espoirs pour qu'il devienne prêtre. Je corresponds toujours avec cet ami de la Salouen qui s'est marié, a fondé une famille et participe à la vie de la communauté catholique. Le Père Savioz me fit découvrir ces communautés de la Salouen par les courriers qu'il m'envoyait et de vive voix. il me parla beaucoup de Zacharie que j'eus la chance et le privilège de rencontrer plusieurs fois.

L'audace missionnaire du Père Savioz était un bel exemple pour moi! Cet homme, qui avait plus de 70 ans, passait de longues heures, jour et nuit, dans des autobus peu confortables, sur des routes qui n'étaient pas sans risques avec en prime les mésaventures qu'il eut avec la police dans cette région où il fallait se rendre en étant discret. Il lui arriva une fois de faire route dans un camion pour éviter de se faire repérer. Il y avait aussi les voleurs, je me souviens de l'un de ses voyages où il avait emporté avec lui une somme en dollars U.S., don pour l'Eglise locale, qui fut volée dans son sac. Lorsque de retour à Kunming, il me raconta sa mésenvature, j'étais plus catastrophé qu'il ne l'était. il me rassura en me disant: «ce n'est qu'une plaie d'argent».

Je me suis rappelé cette remarque plus tard lorsqu'une mésaventure semblable m'arriva! Il est vrai que sa longue vie missionnaire lui avait montré d'autres plaies, celles des confrères M.E.P. morts en martyrs, en témoins du Christ dans ces Marches, celles de son confrère, le Père Maurice Tornay. Il y avait chez le Père Savioz une grande connaissance de la mission dans cette région de la Chine et une grande estime pour les missionnaires MEP, estime qui était aussi affection délicate et fidèle.

Puissent les chanoines du Grand Saint-Benard accueillir des jeunes et les former non seulement pour leur vocation première clans les hospices au service des pèlerins et dans leurs écoles, mais aussi en Asie, en Chine ou à Taïwan. Les pères suisses ont écrit courageusement une belle page d'histoire, il ne faut pas tourner cette page. C'est ma prière pour eux et pour ces peuples avec lesquels ils ont tissé des liens pour toujours.

Père Georges Colomb, Supérieur MEP actuellement évêque de la Rochelle

dmc en la fête de ND de la Visitation

COLLOMB GEORGES AVEC QQ MEMBRES FAMILLE ZACHARIE

Georges Collomb ex-supérieur général MEP, actuellement évèque de la Rochelle (F) avec Zacharie et quelques membres de la famille du cathéchiste Zacharie 

DMC