HOMMAGE AU DERNIER ADMINISTRATEUR APOSTOLIQUE LAURENT

Homme toujours souriant, accueillant, toujours prêt à témoigner sa foi en un Dieu ayant vaincu la mort. Sans aucun doute possible, fidélité et

courage était sa devise.

Né en 1920, ordonné prêtre en 1946, le Père Zhang a dû subir, toute sa vie, les condamnations et vexations du communisme régnant.

Il continuait encore à témoigner de sa foi et disait qu'il était têtu, car les communistes n'avaient pas réussi leur «lavage de cerveau», et cela, en dépit de plus de vingt-quatre ans de prison. Depuis l'an 2000, il avait été nommé administrateur apostolique de Kunming, Dali et Zhaotong, contribuant notamment à la construction et reconstruction de nombreux lieux de culte dans le Yunnan. L'église de Gongshan (lieu où vivait Zacharie et quelques enfants de ce dernier) a été consacrée par ce saint homme.

Pour nous, il était l'administrateur apostolique de l'Eglise «clandestine» de la région. Pour lui, il était le représentant de l'Eglise authentique, fidèle à Rome et au pape.
Après toutes les misères et souffrances qu'il avait dû subir. il était capable de s'exprimer dans un français quasi parfait. Avec un humour décapant. et il nous demandait, à nous Européens, de vieille chrétienté, de prier pour les chrétiens de Chine, du Yunnan, de la Haute-Salouen et du Haut-Mékong.

Il était d'ethnie Yi, minorité impor¬tante de Chine, de langue tibéto-bir¬mane, dont font partie les Lolo. C'est dans un modeste appartement de Kunming (capitale du Yunnan) qu'il nous avait reçus en 2006. Il devait «composer» avec l'évêque de Kunming (Monseigneur Joseph Ma Yinglin, évêque illégitime (non reconnu par Rome), actuellement président de la Conférence des évêques «officiels» de Chine).

Prions pour ce bon prêtre qui, sous l'ère Mao, a été condamné pour «crimes contre-révolutionnaires» et fut envoyé plusieurs fois en prison. En réalité, il a été interné pour sa fidélité à l'Eglise universelle et son refus d'en¬tériner la politique «patriotique» que le régime impose à l'Eglise.

Portons-le dans nos prières.

Daniel Maurice Cipolla

LAURENT ZHANG

LAURENT ZHANG WENCHANG