BOB CHAPPELET par JEAN-LOUIS CONNE

L'aventure humaine s'ouvre sur la découverte d'un homme «ordinaire»

qui sera tout à la fois manoeuvre sur les chantiers de la Tour Bel-Air à Lausanne, lecteur privé et confident de Sidney W. Braun, le co-fondateur de «Asea Brown Boveri», photographe d'occasion et l'un des premiers instructeurs de chiens d'aveugles de l'organisation «l'Oeil qui voit» - Seeing Eye - fondée en Suisse vers 1922 par l'américaine D. H. Eustis. Elle se poursuit par la découverte de l'Amérique de la prohibition où cet homme «ordinaire» sera envoyé et deviendra un des pionniers de l'introduction des chiens pour aveugles dans le monde.

Le lecteur accompagnera ensuite cet homme «ordinaire» dans les émeutes sanglantes de Genève de 1932, sur les chantiers de la construction de la route Vissoie-Saint-Luc et redécouvrira, pesque par hasard, la formidable histoire de l'Ordre du Grand-Saint-Bernard. Il embarquera alors avec cet homme «ordinaire», en 1933, à Marseille, à bord du «Général Metzinger», avec la première délégation de missionnaires du Grand-Saint-Bernard envoyée aux frontières du Thibet. Il apprendra comment les Missions Etrangères de Paris et le Grand-Saint-Bernard s'allièrent pour s'en aller évangéliser le Thibet interdit. Il découvrira l'histoire incroyable du chemin de fer reliant la capitale tonkinoise à Yunnan-Fou (Kunming actuel), une ligne partiellement construite par des Suisses, puis cheminera en caravanes jusqu'aux confins du Thibet, de la Birmanie et de la Chine, pour atteindre enfin les missions des «Marches du Thibet» dont il découvrira, d'une façon entièrement inédite, les origines et les fascinantes réalités.

En 1940, le lecteur suivra cet «homme ordinaire» dans les jungles de Birmanie, en Assam et en Inde. Il pénétrera au coeur des services secrets américains, l'Office of Strategic Services - l'ancêtres de la CIA- dans laquelle ce missionnaire laïc deviendra capitaine. Il vivra de l'intérieur les opérations secrètes de désinformation (MO) conduites par l'OSS durant la deuxième Guerre Mondiale en Birmanie, à Ceylan et Chine, grâce au récit, aux témoignages et à une documentation exclusive tirée par l'auteur de certaines archives secrètes américaines. Cette partie n'éclairera pas seulement le lecteur sur toute l'aventure chrétienne au Thibet, mais lui apportera aussi des éléments complètement inédits sur l'OSS et sur les origines des guérillas et de la bataille de l'opium toujours actuelle en Birmanie.

Le lecteur volera ensuite au-dessus du «Hump» avec les aviateurs américains ravitaillant les forces nationalistes chinoises. Il débarquera à Yunnan-Fou, devenue Kunming, et accompagnera notre homme «ordinaire» à X'ian et dans les secrets maquis anti-japonais de l'OSS, au coeur du Honan, où il a été nommé commandant. C'est un tout un pan de la guerre secrète conduite par les Américains en Chine contre les Japonais, puis contre les forces communistes de Mao, que découvrira le lecteur, ici encore non seulement sur base du récit de notre «fil rouge», mais aussi sur base de nombreux documents exclusifs tirées des archives de l'OSS et des témoignages inédits réunis par l'auteur en Chine, en Thaïlande et aux USA.

A la fin de la IIe Guerre Mondiale, le lecteur repartira en caravanes vers les hautes vallées du Mékong, de la Salouen et du Fleuve Bleu. Il sera plongé au coeur des batailles entre thibétains et communistes, apprendra comment notre «homme ordinaire» fut chargé de missions spéciales pour l'OSS au Thibet et comment les missions chrétiennes du bout du monde tentèrent de survivre dans ce tumulte. Il apprendra aussi comment se déroulèrent la prise progressive du pouvoir par les communistes dans cette région des Marches du Thibet, alors que Mao avait déjà proclamé officiellement la Chine Nouvelle.

Notre homme «ordinaire» sera le dernier occidental a être expulsé de la région, en 1952, et le lecteur vivra avec lui plusieurs années passées en qualité d'agent, de juge de paix, de chef de guerre ou de missionnaire laïc dans les hautes vallées du fleuve Salouen.

L'aventure s'achèvera par l'expulsion sur Hong Kong et le retour en Suisse de cet homme «ordinaire», qui deviendra ensuite par la suite aveugle - lui qui avait été un pionnier de «l'Oeil qui voit».

Jean-Louis  Conne (inédit)

DMC

CHAPPELET A SA SORTIE DE CHINECONNE J-LCHEF DE LEXPEDITION AVEC LINTERPRETEOEIL DU PARTIGORE-CHAPPELET-SIMMONET-LOVEY-DUC A TSECHUNG C69-8e - copie