LA SAINTETE POUR TOUS

« Le vrai bonheur ne consiste pas à avoir quelque chose ou à devenir quelqu'un : le vrai bonheur

c'est d'être avec le Seigneur et de vivre par amour. Vous croyez cela ? » : le pape François a posé la question par deux fois avant l'angélus de ce 1er novembre 2017, fête de la Toussaint, depuis la fenêtre du bureau du palais apostolique du Vatican qui donne place Saint-Pierre. Le pape a mis en évidence le lien entre foi, sainteté et bonheur. Dans un tweet il a invité ne pas pas avoir peur de la sainteté « pour tous ».

« Nous devons progresser pour croire cela », a insisté le pape.

Il a pris la comparaison du vitrail pour dire : « Les saints sont nos frères et soeurs qui ont accueilli la lumière de Dieu dans leur coeur et qui l'ont transmise au monde, chacun selon sa propre "tonalité". Mais ils ont tous été transparents, ils ont lutté pour enlever les taches et les obscurités du péché, de façon à faire passer la délicate lumière de Dieu. Voilà le but de la vie : faire passer la lumière de Dieu et c'est aussi le but de notre vie. »

C'est ainsi que le pape a commenté l'Evangile des béatitudes lu à la messe du jour : « Les ingrédients pour la vie heureuse s'appellent les béatitudes : sont bienheureux les simples, les humbles qui font de la place pour Dieu, qui savent pleurer pour les autres et pour leurs propres erreurs, restent doux, luttent pour la justice, sont miséricordieux envers tous, gardent la pureté du cœur, travaillent toujours pour la paix, et demeurent dans la joie, ne haïssent pas, et, quand ils souffrent, répondent au mal par le bien. »

Le pape a plaidé pour une sainteté dans la vie de tous les jours : « Voilà les béatitudes. Elles ne demandent pas des gestes éclatants, elles ne sont pas pour les supermen, mais pour qui vit les épreuves et les fatigues de chaque jour. »

Il a aussi évoqué les « nombreux » saints de tous les jours, présents dans le monde aujourd'hui : « Les saints sont ainsi : ils respirent comme tout le monde l'air pollué du mal qu'il y a dans la monde, mais sur le chemin, ils ne perdent jamais de vue le parcours de Jésus celui indiqué par les béatitudes, qui sont comme la carte de la vie chrétienne. Aujourd'hui, c'est la fête de ceux qui ont atteint l'objectif indiqué par cette carte : pas seulement les saints du calendrier, mais tant de frères et sœurs « de la porte à côté », que nous avons peut-être rencontré et connus. »

Le pape a spontanément invité à les applaudir : « C'est aujourd'hui une fête de famille, de tant de personnes simples, cachées qui, en réalité, aident Dieu à faire avancer le monde. Et il y en a tant aujourd'hui ! Il y en a tant ! Merci à ces frères et sœurs inconnus qui aident Dieu à faire avancer le monde, qui vivent au milieu de nous : saluons-les tous par de beaux applaudissements ! »

Après l'angélus, le pape a posté ce tweet sur son compte @Pontifex_fr: « Chers amis, le monde a besoin de saints et nous tous, sans exception, nous sommes appelés à la sainteté. N'ayez pas peur! »

ZENITH du 01.11.2017

dmc