DEVENIR LIBRE DANS L'ESPRIT, CELA S'APPREND

Le pape François demande en ce mois de mars de « prier pour que l'Église reconnaisse l'urgence de la formation

au discernement spirituel au niveau personnel et communautaire. »

S'il y a urgence de la formation, c'est qu'il y a danger que se répandent des pratiques qui s'éloignent de l'Évangile, de la tradition de l'Église et de la dignité de l'homme. Certes, cette menace n'est pas nouvelle, Saint Mathieu et les apôtres avertissaient déjà les premiers chrétiens : « Bien-aimés, ne vous fiez pas à tout esprit, mais éprouvez les esprits pour voir s'ils viennent de Dieu, car beaucoup de faux prophètes sont venus dans le monde » (1 Jn 4,1). L'avertissement vaut plus que jamais aujourd'hui où de multiples doctrines et gourous circulent.

Discerner l'Esprit Saint du mauvais esprit est un art. Le mauvais esprit attaque chacun de nous en ses points faibles, en ces points où nous ne sommes pas clairvoyants et parfois même aveugles. L'aide d'une personne expérimentée est souvent précieuse pour repérer la signature de l'ennemi et celle de l'Esprit Saint. Une communauté comme une personne a elle aussi ses points de surdité ou d'aveuglement.

Discerner, c'est reconnaître l'influence d'une réalité extérieure sur soi-même pour l'accueillir si elle est bonne et la rejeter si elle est mauvaise. C'est une histoire de relation. Alors il serait bien étonnant que quelqu'un puisse discerner tout seul, sans l'aide de personne ne serait-ce que pour authentifier la validité de sa démarche. Celui qui cherche l'Esprit Saint s'en remettra au jugement de l'Église. Cette docilité est en elle-même source de formation au discernement. Mystérieusement, docilité et assurance personnelle grandiront ensemble.

Il y a quelques années, et maintenant encore, celui qui avait une question allait s'adresser au prêtre de sa paroisse. L'Église aujourd'hui est soucieuse de former desgens pour accueillir et écouter ceux qui demanderont une aide pour leur discernement personnel ou communautaire. Les congrégations religieuses, les mouvements de spiritualité, des communautés appellent certaines personnes à se former en vue de ce service. Ils sollicitent l'un ou l'autre -prêtre, religieux, religieuse, laïc- parmi celles et ceux qui se sont mis en route pour leur croissance personnelle. Ils le font dans la mouvance d'une spiritualité particulière qui représente pour eux une école d'Évangile. Si le discernement est un art, cette formation visera d'abord à aider la personne à être pleinement elle-même en ne comptant pas sur sa clairvoyance et son expertise, mais en comptant sur Dieu, tout en prenant les moyens humains pour être sage et compétent.

Notre prière ce mois, se tournera vers ceux qui cherchent à progresser dans le discernement pour qu'ils trouvent l'aide dont ils ont besoin. Elle sera aussi pour ceux qui se forment en investissant leur personne et leurs finances pour se rendre disponibles pour ce service ecclésial d'accompagner d'autres sur le chemin du discernement. Elle sera aussi pour toutes celles et ceux qui se dévouent sans compter dans les centres spirituels pour proposer et animer des formations, des retraites, des sessions, des week-ends de préparation au mariage au service de ceux qui cherchent à conduire leur vie selon l'Esprit.

Le Réseau Mondial de Prière du Pape est confié par le pape à la Compagnie de Jésus. Le magazine que nous présentons est donc marqué de cette référence à la spiritualité ignatienne. C'est une approche au milieu de beaucoup d'autres.

Bonne fête de Saint Joseph et bonne marche vers Pâques,

P.Daniel Régent sj,

zenit 28 février 2018

dmc