MICHEL - GABRIEL - RAPHAËL

Saint Michel
Cet archange dont le nom signifie en hébreu « Qui est comme Dieu ? » est celui qui jeta

l'archange rebelle dans les abysses du dehors. Depuis, il veille avec ses troupes d'anges loyaux et empêche les légions démoniaques de submerger le monde. On l'invoque pour parer aux influences spirituelles néfastes, mais aussi pour toute situation de danger ou de combat. Saint Michel est le patron, entre autres, de ces chevaliers modernes que sont les paracommandos et dont voici un extrait de leur prière.

« O Michel, Ange des guerriers
Arme nos cœurs de sainte audace
Ta main vengea les cieux
Arrache-nous aux camps peureux
Laisse-nous résolus et fiers
Sangle nos chairs dans les cuirasses
O Michel, Ange des guerriers
Arme nos cœurs de sainte audace. »

Saint Gabriel

Son nom signifie « Force de Dieu ». Comme tous les êtres de cette puissance, la première réaction de ceux qui les voient est d'être terrorisés. Gabriel commence toujours une intervention en rassurant son interlocuteur. On est loin de l'image un peu maniérée qu'ont laissée les Annonciations de la Renaissance. Saint Gabriel est l'archange de la Bonne Nouvelle, le messager de Dieu. C'est lui qui prépare le chemin de la rédemption en annonçant à Zacharie qu'il va avoir un fils (Jean le Baptiste) et en proposant à Marie d'être la porte vivante par laquelle Dieu entre dans le monde. Saint Gabriel, en tant que porteur de la Révélation va être invoqué pour trouver l'inspiration et la compréhension des choses célestes.

« Saint Gabriel, toi qui es appelé à juste titre la force de Dieu, puisque tu as été choisi pour annoncer à Marie le Mystère où le Tout-Puissant a déployé la force de son bras, fais-nous connaître les trésors renfermés dans la personne du Fils de Dieu, et sois notre protecteur auprès de son auguste Mère. »

Saint Raphaël

Cet archange est sans conteste le patron des guérisseurs et de la guérison. Son nom signifie « Dieu guérit ».

Comme, dans le récit biblique, il accompagne et protège le jeune Tobi dans son périple, l'Église y a vu également le patron des voyageurs et l'ange gardien par excellence. Ange si proche de l'humanité que l'Église Orthodoxe y voit le dispensateur des dons du Saint-Esprit. Le poète inspiré Milton en donnera, dans son Paradis Perdu, une évocation d'une poésie vive et surprenante : « Couché en position de vol, il se déplace à toute vitesse à travers la vastitude du ciel éthéré. Il vole à tire-d'aile d'un monde à l'autre avec ses ailes étendues ; tantôt on l'aperçoit dans les vents polaires, tantôt d'un coup d'ailes il file en sifflant jusque dans l'air moite ».

« Saint Raphaël, guide charitable des voyageurs, vous qui par la vertu divine, opérez des guérisons miraculeuses, daignez nous guider dans le pèlerinage de cette vie, et guérir les maladies de nos âmes et celles de nos corps. »

ALETEIA du premier octobre 2018

DMC