AMBROSI - CHAPITRE 3

Chapitre I I   LES PREUVES

10.) Elle est singulière et très significative pour la preuve de la réputation du martyre la sollicitude avec laquelle a pris son départ la procédure canonique propre à établir si Maurice Tornay peut être considéré

comme un vrai martyr de la foi.

De fait, il ne s'écoula que quatre ans entre la mort ( 1949 ) et le début du Procès Ordinaire de Sion ( 1953 ), après que, durant cet intervalle, on avait constaté l'impossibilité de mener en Chine l'enquête canonique.

a) Les témoignages

11.) Pour l'audition des témoins, cinq tribunaux ecclésiastiques différents y ont participé, par un Procès Ordinaire et quatre Procès Rogatoires, à savoir:

Le Procès Ordinaire de Sion, de 1953 à 1963, avec 34 témoins, tous ocu-laires, à l'exception du 33ème; dix d'entre eux ont été convoqués direc-tement par le Tribunal et sont donc des témoins ex officio; il s'agit des témoins 24, 25, 26, 27, 28, 30, 31, 32, 33 et 34.

Le Procès Rogatoire de Montauban-Toulouse, de 1955-1956, avec un seul témoin de auditu à videntibus ( c'est-à-dire qui a entendu parler par des témoins oculaires.)
Le Procès Rogatoire de Taipeh, 1953-1963, avec 3 témoins oculaires. Le Procès Rogatoire du Puy-en-Velay (et non d'Annecy), 1953-1963, n'a lui aussi qu'un témoin, qui dépose par science indirecte.

Le Procès Rogatoire du Sikkim, 1953-1963, a recueilli les dépositions de deux témoins oculaires.

Il faut cependant noter une certaine différence de nombre entre les témoins et les témoignages; en effet, du moment que le Chanoine Alphonse Savioz a été interrogé, soit au cours du Procès Ordinaire, témoin 31, soit dans celui Rogatoire de Taipeh, témoin 2, les témoins sont au nombre de 40, alors qu'il y a 41 témoignages.

12.) Le déhut rapide de la phase inquisitoriale a fourni la possibilité de choisir des témoins de grande valeur au sein de catégories les plus diverses de personnes; de fait on compte: quatre Evêques, les témoins 2 et 12 du Procès Ordinaire; le témoin unique du Procès Rogatoire de Montauban, et le témoin 1 du Procès Rogatoire
de Taipeh; quatorze confrères, les témoins 1, 3, 5, 7, 8, 11, 14, 16, 20, 21, 22, 30 et 31 du Procès Ordinaire et le témoin 3 du Procès Rogatoire de Tai-peh;
quatre prêtres des Missions Etrangères de Paris, les témoins 6, 23 et 24 du Procès Ordinaire et l'unique témoin du Procès Rogatoire du Puy-en-Velay;
quatre Chanoines réguliers de Saint-Maurice: les témoins 17, 28, 29 et 33 du Procès Ordinaire; trois religieuses: les témoins 13 (soeur du Serviteur de Dieu ), 15 et 27 du Procès Ordinaire; onze personnes laïques: les témoins 4, 9 (frère du Serviteur de Dieu), 10 ( soeur du Serviteur de Dieu ), 18, 19, 25, 26, 32 et 34 du Procès Ordinaire et les témoins 1 et 2 du Procès Rogatoire du Sikkim.

Comme cela se voit d'après cette liste à peine composée, je n'ai indi¬qué que pour quelques-uns des témoins le genre de rapport qui les liait avec le Serviteur de Dieu. De fait, pour éviter d'inutiles répétitions, pour tous les autres témoins, nous renvoyons aux amples notes introduc¬trices que mon prédécesseur, l'Avocat Carlo Snider, à mises dans le Summarium avant chaque témoignage.

13. ) L'opportunité de l'introduction rapide du Procès Ordinaire a permis la présence non seulement de témoins très qualifiés, presque
tous témoins oculaires et en outre choisis dans les catégories les plus diverses de personnes, mais il faut aussi mentionner, comme un résultat très heureux, le fait que ces dits témoins, par leurs connaissances directes, recouvrent toute la vie du Serviteur de Dieu.

Pour démontrer de la manière la plus évidente possible cet heureux résultat du Procès, je présente la vie P. Tornay, subdivisée en ses phases essentielles, avec en même temps, pour chacune d'elles, les témoins qui expriment sur cette période leur science directe; c'est pourquoi on ne doit pas trouver étrange que, sur son dernier voyage, je n'en citerai que deux, les seuls témoins oculaires, alors que tant d'autres en parlent pour en avoir entendu parler par les témoins oculaires:

a) Tes années d'enfance et d'adolescence dans son village natal ( 1910-1925 ): témoins 5, 9, 10, 12, 25, 27 et 34 du Procès Ordinaire.

b) les années passées au collège à Saint-Maurice ( 1925 - 1931 )• témoins 3, 9, 10, 13, 17, 26, 29 et 29 du Procès Ordinaire.

c) La période vécue au monastère du Grand-Saint-Bernard (1931-1936 ): témoins 3, 5, 8, 9, 10, 11, 12, 14, 16, 21 et 22 du Procès Ordinaire.

d) Arrivé en Chine, il achève ses études ( 1936-1938 ): témoins 1, 3, 4, 5, 6 et 8 du Procès Ordinaire.

e) il dirige le Pràbatoire de HaUa-lo-pa ( 1938-1945 ) : témoins 1, 3, 4, 5, 6, 7 et 8 du Procès Ordinaire.

f) Cùré de Yerkalo ( 1945 ) : témoins 1, 3, 5 et 6 du Procès Ordinaire.

g) Il séjourne dans les environs de sa paroisse et réfléchit aux moyens d'y rentrer ( 1946-1949 ): témoins 1, 2, 3, 5, 6, 11, 20, 24, 31 et 34 du Procès Ordinaire et le témoin 1 du Procès Rogatoire de Taipeh.

h) Voyage à Lhassa, au cours duquel il trouve la mort (IO juillet 1949 / 11 août 1949 ): témoins 1 et 2 du Procès Rogatoire du Sikkim. (Le témoin 1 est Casimir Sondjrou, considéré comme le pilier de la Cause, en tant qu'unique témoin oculaire du martyre matériel).

b) les documents

14. ) L'importance probante que revêt l'appareil testimonial est égale à celle qui résulte d'une série de documents, déposés eux aussi dans les actes du Procès. A ce sujet, étant donné que le Summarium a été préparé en vue d'établir la réputation du martyre, avant de rédiger la présente Information, d'entente avec le Rap-porteur de la Cause, j'ai fait en sorte de compléter les diverses sections qui dans la Copie Publique, composent l'appareil documen-taire. Ce travail, qui complète le Summarium, reçoit le nom de Novissima Additamenta (Nouveaux Ajouts).

Extrait tiré de "Radiographie d'une âme" - plaidoirie de l'Avocat Dr Andrea Ambrosi

DMC