DESGODINS ET YERKALO

Ce qui fait la curiosité de Yerkalo,

Lire la suite : DESGODINS ET YERKALO

Géographie de Yerkalo

Le nom tibétain de la région est TSAKHALO, ce qui signifie "auprès des puits de sel"; cela constitue l'ensemble de la région des salines située sur les deux rives du MEKONG, avec les villages de KIATA et ses hameaux dominés par la lamaserie de LAGONG dont il ne reste que des ruines, et une dizaine de kilomètres plus au Nord, le village des eaux chaudes, KHIOTSEKA, dominé par le pic DAMIANG (6000 m.).

Sur la rive gauche se situe GUNRA, au bord du fleuve, premier refuge des Chrétiens chassés de BONGA, puis au Nord, les villages de GOCHU et LAGUICHU, au-dessus desquels serpente la route carrossable actuelle conduisant à MANGKANG (Markham Gartok), chef-lieu de la région. Sur le plateau, à quelque trois cents mètres au-dessus du fleuve, les villages de PÉTINE et YERKALO, séparés par un profond ravin débouchant de la vallée de KIONLONG où se situe la lamaserie de KARMDA, ennemie jurée des chrétiens, c'est dans ce vallon que passait la piste muletière menant à BATANG par le col de KIALA et le plateau de BONG (Pamoutong). Tous ces territoires situés sur la rive gauche du MEKONG ont fait partie de la circonscription de BATANG jusqu'en 1932, année où ils passèrent sous la juridiction de LHASA, puis furent inclus par la CHINE dans la Région Autonome du THIBET.

Comme nous l'avons dit plus haut, le plateau de YENTSING (YANJING) se divise en deux plaines sœurs séparées par le ravin dont les eaux alimentent les cultures, principalement les champs d'orge qui descendent en terrasse jusqu'à la falaise surplombant le MEKONG. D'un côté c'est PETINE, le village Mosso-Thibétain où résident les autorités, appelé XIA-YANJING (Yanjing inférieur), de l'autre c'est YERKALO et SHANG-YANJING (Yanjing supérieur), le village chrétien. La mission catholique est plantée comme un château fort au bord du ravin et constitue une des portes d'entrée des plus spectaculaires au pays des dieux.