LE TIBET REVOLTE (BACOT)

Les Thibétains, jusqu'à Bacot, avaient la plus vilaine réputation : laids, sales, fourbes – liste de vertus non limitatives. Sales surtout : le mot revient comme un leitmotiv dans les récits des voyageurs du XIXème siècle. (L'on découvrira plus tard qu'à cette altitude et sous de tels climats, une bonne couche de crasse – ou de patine, si l'on préfère – est le meilleur, en tout cas le moins nocif, des cosmétiques.)

Lire la suite : LE TIBET REVOLTE (BACOT)

A D N

Qui ne connaît pas Alexandra David Neel (1868-1969) ?

Cette aventurière « reporter orientaliste » s'est fait connaître mondialement par une « Parisienne à Lhassa ». Non seulement son roman mais aussi son « exploit » ont été reconnu par tout le monde ou presque !

Partie de Tsechung (base principale de la mission dite du Thibet) dans le Haut-Mékong le 23 octobre 1923, elle le confirme dans une lettre adressée à son sponsor bien aimé Philippe (son mari cf les deux volumes de lettres publiées sous le titre de « Journal de voyage » in Plon Pocket 1975-76) avec la mention de garder ce document pouvant servir par la suite !?

Lire la suite : A D N

LETTRES D'ADN A SON MARI

LETTRES  D' A.D.N.  A   SON  MARI (« Mouchy »)(Extraits choisis)

Lettre du 7 décembre 1913 (Gangtok) : « Mes projets, tu les connais : séjourner un peu au Tibet, si on me le permet. Y compléter mes études tantriques et puis partir pour le Japon et finir là mon cycle d'études comparatives du bouddhisme du Nord et du Vedanta. Ce qui signifie un an, dix-huit mois et signifie aussi être, au retour, un personnage de quelque importance dans le monde orientaliste. De ceci, je l'avoue, j'ai peu de soucis si ce n'est que cette petite notoriété peut me faciliter les moyens de faire connaître des idées qui me sont chères. Tu es, mon très cher, la seule raison qui m'attache au monde. »

Lettre du 27 mars 1914 (Gangtok) : « Ce n'est pas, mon grand cher, que je manque d'affection pour toi. Je t'aime mieux et plus profondément que jamais, non seulement mue par la reconnaissance que je te dois mais parce que je te comprends mieux qu'autrefois. »

Lire la suite : LETTRES D'ADN A SON MARI