L’ARC-EN-CIEL DE YERKALO N°4

(Edition du soir)

Le mois de mai s’ouvre pour nous avec son plus beau sourire. Bonnes nouvelles de tous les fronts de guerre, y compris le front intérieur sur lequel nous peinons et suons. Le P. Tornay est arrivé à Tsechung depuis quelques jours, et il y fait ses premières armes en thibétain, sous l’experte direction du vieux capitaine qu’est le P. Goré.

Le jeune thibétisant brûle littéralement les étapes: quid erit puersiste; Son maitre se ménage toutefois des loisirs, qu’il occupe à faire gémir la presse. Articles et programmas, pétillant d’esprit et de bonne humeur, se succèdent à un rythme accéléré; ce dont nous félicitons et remercions tout à la fois le P. Goré, qui a retrouvé sa jeunesse, si jamais il l’avait perdue!

Le P. Lattion, bombardé par les circonstances, professeur au Probatoire, se propose d’acoompagner M.Tornay dans son voyage à Yerkalo, si Mgr. Valeutin daigne lui indiquer rapidement ce qu’il faut faire des élèves latinistes. Par ailleurs, le P. Lattion nous donne de bonnes nouvelles de la santé de notre frère  Duc, et nous communique une lettre de Mgr. Adam: tous nos confrères de Suisse et nos parents vont bien. Deo gratias!

Enfin, après plus d’une année de silence, M. Chappelet, promu capitaine de l’armée américaine en . . . Chine, section de l’Intelligence service, reparaît inopinément dans notre ciel. Félicitations! Mais pourquoi notre Cha a-t-il fait si longtemps le mort?

1. Messe pour la pluie. A la sortie de l’église, il pleuvait déjà. Dieu merci! Il n’avait plu depuis les Rois. Comme les lama de leur côté implorent la pluie depuis quelques jours, les gens des Salines se diputent entre eux, pour savoir à qui attribuer cette pluie. “C’est la pluie des lama”, disent les payens. “Non, c’est la pluie du Père”, disent nos chrétiens. Et moi, pour mettre tout le monde d’accord, j’affirme sans crainte de me tromper, que c’est la pluie du bon Dieu!

A ce propos, un chrétien de vieille roche, me dit que s’il ne pleut pas, c’est qu’il y a trop de lama à implorer la pluie de leurs idoles. C’est qu’ils ne se contentent pas d’implorer, ce que tout homme au monde est en droit de faire, mais ils ont le toupet d’affirmer qu’ils possèdent le pouvoir de faire pleuvoir. Et Dieu, pour confondre leur orgueil, laisse le ciel sec et implacable, darder au-dessus de nos têtes! Le principal appui des lama pour obtenir la pluie, est la gent aquatique: grenouilles et poissons, qu’ils ont soin de bien nourrir quand le temps est sec.

3. Départ de la caravane chargée d’amener le nouveau curé, auquel nous souhaitons bon voyage. Dominus conservet eum et non tradat eum in hanikam inimidorum ejus!

5. Le lama-chef donne ordre de recenser gens et bêtes. Pourquoi? On affirme que l’ordre serait venu de Lhassa et qu’il concerne toute la Terre des esprits. Il s’agit de faire des prières publiques pour détourner du Thibet les fléaux de la guerre, de la perte et de la famine, fléaux dont l’Eglise nous fait demander précisément en ces jours des Rogations, d’être préservés.

La vérité est que nos lamas de Pétines et d’ailleurs, après avoir souhaité la victoire de l’Allemagne et du Japon, commencent à réaliser qu’ils ont misé sur la mauvaise carte, et ils craignent à la fois les représailles de la Chine pour toutes les avanies qu’ils lui ont fait subir depuis nombre d’années dans les régions frontières. Vous ne voyez pas très bien la relation qu’il y a entre le recensement et les prières publiques que doivent faire nos lama? C’est pourtant bien simple! les lamas ne sauraient prier pour rien et c’est en vue de leur payer leurs honorairres que tout ce qui vit et respirbesur la Terre des esprits, est recensé et taxé!

De plus, chaque famille doit envoyer un représentant qui devra réciter un minimum de dix mille fois telle formule cabalistique avant que d’obtenir son congé. Les plus agiles en ont pour une semaine, les . . . .  pour dix à douze jours et les bègues, pour un mois au moins! Les chrétiens sont soumis à cette loi comme les payens. Un député de la communauté chrétienne représente au lama-chef que les chrétiens ne connaissent pas les prières/ payennes – excuse qui est admise, et il stieam le supplie de ne pas contraindre les chrétiens qui ont d’ailleurs leurs prières et leur sacrifice, à participer de leurs deniers aux prières des lamas.

Notre chef se fâche et accuse les chrétiens d’être de mauvais sujets. Un cadeau apaise son courroux. Enfin, le lama-chef concède que pour cette fois les chrétiens réparent les routes et ponts, en lieu et place des prières et des honoraires dont le reste du peuple est imposé. mais cette exemption ne vaut que pour les fermiers de la Mission. Les tributaires, chrétiens ou non, sont soumis à la loi commune.

 Puis le lama ajoute: quant à vous, si vous roulez réparer les routes et les ponts, c’est bon! sans quoi, rous n’avez qu’à vider les lieux avec votre étranger! Merci du passeport! Lais l’Eglise ne se hâtera pas d’en user, et j’espère que notre chefs et tous ses confrères auront vidé les lieux avant l’Eglise, à qui appartient le dernier mot! Vierge Marie, Reine du Thibet et patronne de Yerkalo, priez pour nous!

10. Fête de l’Ascension. Environ un quart de la population s’approche des sacrements. Un chrétien de Pamé, en visite , me dit que si la plupart des chrétiens de Pamé-Chika ont apostarié, c’est grâce au zèle satanique de l’apostat Ato, fils de notre ancien intendant, Ly Joouang. Jamais les paiens ne pourront tant nuire à l’Eglise que ne l’a fait cette famille d’apostats. Du temps du P. Nussbaum, le dit Ato, ayant volé une idole dans un temple payen, fit courir le bruit que ce ne que ce ne pouvait être que le P. ou l’un de ses chrétiens et que l’idole devait être cachée dans l’église.

Le Père et les chrétiens eurent à subir un procès inique et une très forte amende, et la Mission fut à deux doigts de sa perte. Puis l’idole fut retrouvée, et le véritable coupable découvert. Le coupable ne fut pas puni et la Mission ne fut pas indemnisée, quoiqu’il fût statué qu’on punirait le coupable et qu’on dédommagerait la Mission si le jour pouvait être fait sur cette question! C’est Ato qui fut l’instigateur véritable de l’assassinat du P. Nussbaum.

Les autorités le savent fort bien, puisqu’elles ont insisté plusieurs fois auprès du Père pour que la Mission accuse Ato. Oui! mais ce n’est ni par zèle pour la justice, ni par amour pour la Mission catholique que nos lama tiennent ce langage! Gardant une dent à Ato, pour une histoire qui les concernent, nos lamas seraient heureux de se débarrasser de lui, quitte à en faire tomber l’odieux ensuite sur la Mission.

Le P. Vignal n’a-t-il pas été la victime d’une affaire, sinon semblable, du moins similaire?!

12. Commencement du 4me. mois lunaire, dit saga-daoua; c’est le ramadan thibétain; et le lama-chef fait savoir à ses administrés qu’ils aient à s’abstenir durant ce temps, de tuer quoique ce soit (sauf les gens, est-il besoin de le dire?), et de distiller l’arack. M. Tornay n’a pas de chance: il arrivera en plein Carême.

Toutefois, qu’il se console: je n’ai jamais tant mangé de gibier qu’en ce saga-daoua! marmottes, poules sauvages et singes se font un honneur de défiler sur ma table. Voici comment on procède: grâce à la complicité d’un de nos chrétiens, habile chasseur, qui ne se croit pas plus obligé que votre serviteur à faire deux carêmes par an, il est possible d’obtenir du gibier sans qutter sa chambre à . . . il suffit de lui fournir armes et munitions et de partager le produit de la chasse.

Nous ne sommes pas les seuls à violer le saga-daoua; les panthères ont, de leur côté, force chèvres, moutons, ânes et mulets sur la conscience.

La douane étant redevenue normale, nos marchands de sel se dirigent en foule vers le sud où ils escomptent des affaires d’or. Hélas! c’est la disette dans le Mékong et Debou-k’ioka, au bord du fleuve bleu, reste le grenier des Salines.

19. Un chinois de Pétines me dit qu’Hitler se serait suicidé et que l’Allemagne s’est rendu aux Alliés, le 8 mai, et que de nombreux soldats allemands sont envoyés combattre le Japon. J’admets comme vraisemblable les deux premiers points, mais le dernier me paraît forcé. Mais tout est possible par ce temps de machiavélisme!

Nos lamsa grincent des dents et, pour refroidir l’enthousiasme des chinois du marché, ils leur disent que les Alliés feront des misères à la Chine. Espérons que non!

28 et 30. Courrier de Weisi et de Tsechung, ainsi que lettres de Mgr. Valentin. De tous côtés, on me confirme la nouvelle de la mort du fléau de Dieu: Hitler; Goebbels, Mussolini et plusieurs gros bonnets du fascisme auraient rejoint en l’autre monde leurs trop nombreuses victimes! Le triangle Berlin-Rome-Tokio
a perdu les deux angles de base; le sommet ne tardera pas à s’écrouler! Mais les Alliés seront-ils assez sages pour s’entendre?

Que Dieu nous donne la paix!

Yerkalo, ce 31 mai, 1945.

A. Lovey C.R.

dmc 

Les missionnaires

La mission

Le catholicisme

Autres liens