Articles

MARTYRE MUSSOT par J.-Etienne DUBERNARD

  • Imprimer

Il est resté errant pendant trois jours sur les montagnes, il fut pris exténué et ramené à Bathang après une flagellation sanglante avec des épines.....

A Bathang, pendant 6 à 8 jours, il a été torturé. A bout de forces, il fut attaché en croix et servit de cible aux balles des lamas. On dit qu'avant de viser sa poitrine, pour prolonger sa douleur, les balles brisèrent les os des quatre membres. C'était le 3 avril 1905. Ses chrétiens ont tous été tués. L'un d'eux est le père d'une des novices Filles de la Croix à Tsékou. Chrétien admirable on le pressait de faire un signe d'apostasie et qu'il pourrait en secret pratiquer sa religion. Il répondit que tout son crime était d'être chrétien et qu'il voulait mourir chrétien ».

dmc en la fête de Saint Etienne 2016