LACOSTE A CHIANGMAI

 
 Il y a cinquante ans la première  pierre de la cathédrale de CHIANG MAI était posé par le dernier évêque occidental de Dali (Tali),  Monseigneur LACOSTE., la cathédrale étant finalement inaugurée et bénite le 28 février 1965.
 
Faisant partie de la communauté des Pères de Bétharram fondée par Saint Michel Garicoït, le Monseigneur  est décédé à Chiang Mai après cinquante huit ans de vie missionnaire en Extrême Orient, et cela, le 14 août  1989, veille de l’Assomption de Notre-Dame.
 
 
Les missions étrangères de Paris (MEP) avaient cédé dans les années 1930 leur mission de Dali aux Pères de Bétharram , un peu avant que les Pères de la rue du Bac invite les chanoines du Grand Saint-Bernard dans leur mission dite du Thibet dans la province du Yunnan (Chine).
 
En 1951-52,  les pères de Bétharram, comme tout le monde, ont vécu le triomphe du communisme et de son grand Timonnier. Après avoir subi les premières vexations des nouveaux maîtres du pays, vécu sous un régime de résidence surveillée, ils vécurent l’exode  à Hong Kong.
 
Ils y arrivèrent en même temps que les chanoines du Grand Saint Bernard, Angelin Lovey, Cyrille Lattion, Alphonse Savioz, François Fournier, mais aussi des MEP Francis Goré (Tsechung), Auguste Graton (Tatsienlou), Emile Dewonck (Koui Yang), François Ledu (Kunming), Ducotterd (Kunming), Maurice Surmont (Kunming),Roger Ragazzi (Kunming),Roger Dunoyer (Kien Tchang) et d’autres personnes dont des religieuses.
 
Si c’est le 12 mars 1952 que tous ces missionnaires valeureux et méritants  arrivèrent dans leur  lieu d’exil momentané. Monseigneur Lacoste ne put sortir des mains chinoises qu’après tous les autres de la mission de Dali (Tali) en mai 1954  avec les pères Toucoulet et Spini.
 
En août 1954, le vicaire apostolique de Bangkok confie la « paroisse » de Chiangmai aux Pères de Bétharram, de même qu’il leur avait confié cinq districts administratifs ou sous-préfectures quelques mois auparavant
 
Les Pères de Bétharram se rendirent  ainsi dans le Nord de la Thaïlande, où  Monseigneur Lacoste devint le premier vicaire apostolique de Chiang Mai tout en gardant l’évêché de Dali sans aucun pouvoir effectif. 
 
Les Pères de Bétharram chassés dans cette même période (1952) avaient pour noms Bignolles, Pédebideau, Laulom , et les frères Dimas et Bertrand.
 
Il est précisé que le diocèse de Dali avait notamment une mission en bordure de la Chine (Yunnan) et le Laos et que les minorités rencontrés aux frontières de l’Empire étaient plus ou moins les mêmes que celles qu’ils ont rencontrès dans le Nord de la Thaïlande.
 
C’était Monseigneur  Louis Chorin (MEP) évêque de Polystylos (Bangkok) et successeur  de Monseigneur René Perros (MEP) en 1947 qui céda  la jeune mission de Chiang  Mai aux pères de Bétharram.
 
Monseigneur Lacoste a proposé sa démission d’administrateur au Saint Père, dès la fin 1974. Elle a été acceptée en février 1975. Mgr Ratn Bamrungtrakul, évêque de Rajburi,  est nommé à sa place.  Monseigneur Lacoste  choisit alors le poste de Viang Pa Pao, laissé vide par le départ du Père Pucheu.
 
Le diocèse de Chaing Mai est atuellement placé sous l’autorité de Monseigneur Francis Xavier Vira Arphonratana. A été créée non loin de la cathédrale une école ou mieux un collège dont le nom est tiré de Saint Louis Grignon de Montfort, collège qui a accueilli comme élèves « l’élite » régionale dont l’ancien ministre des finances de l’ancien SIAM !
 
DMC - 18.02.2014
 
 
PP SALLA-LUZZI-LACOSTE-LHOUERROU