RACHEL SUR LES PAS DE TONTON

JOURNAL DE NOTRE VOYAGE AU « THIBET » -  1999

Kunming, le 30 juin : Messe à 07 h. 00 à l'Eglise toute proche. Joie de rencontrer le Père Savioz sous le porche. Nous nous reverrons demain à Dali.


Après la messe, visite chez Lucia (sacristine). Elle a 75 ans et un visage rayonnant... Je lui remets des chapelets médailles de Medjugorje, des cartes de la Médaille Miraculeuse, des images de Notre-Dame de tous les peuples (en chinois), des sticones de Ste Thérèse.

L'hôtel Camelia est sympa, malgré le bruit qui a cessé à 5 heures du mat. ! (Merci Seigneur d'avoir mis sur notre route ces masseurs aveugles ! Quel soulagement après leurs soins précis et énergiques)... Je commence à être émue et émerveillée par le mode de vie des chinois ! A retenir ce qui est bon... pour le moment je retiens tout !... Rencontre de Estelle A. à qui j'ai prêté une petite somme pour qu'elle puisse acheter la robe qui lui fait envie. Je te la confie Seigneur, ainsi qu'Axel, son fils de 6 ans, qu'elle élève seule. (La somme a été rendue en août, je l'ai remerciée et invitée à venir à Mordes).

1er juillet, jeudi : Après la messe à 7 heures départ de Kunming pour Dali, par bus. Le chauffeur nous fait de ces frayeurs... Il dépasse tout, tantôt à droite, tantôt à gauche. Arrêt vers midi pour un repas chinois avalé en vitesse, puis nous repartons. Au paysage des collines a succédé une vaste plaine. Rizières, cultures maraîchères bien entretenues forment un fond reposant et harmonieux. Des chevaux, de petits ânes maigrichons, des chèvres broutent tranquillement, parfois sous l'oeil placide d'une silhouette intemporelle... c'est la Chine éternelle traversée par l'autoroute.

A Dali, nous nous dirigeons vers la vieille ville, un hôtel très typique nous héberge. Puis nous nous rendons à l'église catholique (construite par les Pères de Bétharam vers 1920) et rencontrons Bernard-Marie. Emotion... joie des retrouvailles pour la famille Cipolla. Il nous invite à souper. Le Père Savioz nous rejoint et nous mangeons dans la cour devant l'église, avec les religieuses et quelques personnes : en tout deux belles tablées ... Le repas improvisé est délicieux, la joie habite nos coeurs.

Parmi les jeunes religieuses, il y a Soeur Marta qui a 90 ans. Elle n'est que sourires et joie. Elle m'a sauvé la vie, déclare le Père Savioz.

Visite rapide de Dali by night ! La vieille ville vire au tourisme professionnel... c'est dommage, mais il y a encore des espaces réservés, des rencontres à faire et des odeurs à capter ! Nous nous reposons dans la cour de l'hôtel : ping-pong, bavardages, thé pris avec les moustiques... Merci Seigneur pour cette deuxième journée, si riche de Ta Présence dans les êtres et les choses !

2 juillet : Départ pour le lac... ballade merveilleuse, pagodes, village de pêcheurs, avec Bernard-Marie et trois soeurs.

3 juillet : Dali — Weisi par un bus loué par Bernard-Marie à un prix défiant toute concurrence ! Voyage long, très fatigant... mais que de découvertes ! A Weisi nous logeons dans un hôtel qui ressemble tout à fait à un hospice, la propreté exceptée !!! Peu importe, c'est le Thibet déjà, avec ses caractéristiques si différentes de la Chine ! Repas à la cuisine qui ressemble à l'atelier de Frère Laurent !

4 juillet : Weisi, visite de l'Eglise au centre de l'ancienne résidence des Missions. Une école a été construite. Nous obtenons la clé et faisons le tour de la maison, délabrée... dont presque toutes les pièces ont été cadenassées ! L'après-midi nous partons pour Houa-lo-pa mais après quelques kilomètres sur une route impraticable, nous renonçons à nous y rendre I A pied, il faudrait une journée ! Départ pour Siao-Weisi avec le bus. Voyage magnifique avec beaucoup d'arrêts pour acheter des boissons ou souvenirs ! Les Thibétains sont souriants... se laissent photographier. Ils ont du coeur, contrairement aux Chinois, âpres au gain.

A Siao-Weisi nous dormons soit à la cure, soit chez l'habitant. Communauté chrétienne fervente, avec son Curé le Père Che kuan Yong... Le soir nous nous retrouvons tous à l'église, où ils prient dans leur langue... Douce mélopée, chant en langues qui doit ravir le Coeur de Dieu !

5 juillet Au matin, messe avec le Père Savioz dans l'église où Maurice a célébré sa Première Messe, presqu'a la même date... Cadeau du ciel, communion des Saints. Emotion et ferveur ! Merci Seigneur ! Puis nous prenons congé de nos hôtes, le coeur gros car nous nous sentons si bien ici !

6 juillet : Siao-Weisi — Tsechung : La Résidence est en train d'être restaurée, car classée Monument historique ! C'est donc le gouvernement chinois qui paie. ! Ironie du sort !!! L'Eglise est une merveille. Monsieur Savioz nous indique la chambre de Mgr Lovey, de Monsieur Emery ! Que de souvenirs !!!

L'eucalyptus est devenu immense, la vigne se porte bien... La Maison des Soeurs les Vierges institutrices a été rasée, ainsi que l'école. Les tombes des Pères J.-B. Duvrard (1880 — 1930) et J.-C. Van Eslande (1882 — 1921) sont toujours là... on y a installé des WC juste à côté!

Souper inoubliable, avec toute la communauté chrétienne, chants, danses... Quelle bonne nuit dans une telle demeure ! Je crois rêver, le paysage est admirable, le ciel étoilé ! Magnificat !

7 juillet Visite émouvante à Patong et Ka-Dun-Ka. Tout le long du parcours des chrétiens attendent le Père Savioz qui les bénit. Dans ces deux villages, totalement chrétiens, l'accueil est inexprimable. Nous nous rendons aux églises pour prier et admirer. Distribution de médailles, chapelets, images. La ferveur nous bouleverse et remet en question notre foi !

Cette matinée est d'une intensité difficilement exprimable ! Pureté des coeurs qui aiment Dieu et Le reflètent. Pierres Vivantes de l'Eglise persécutée dans ces régions ! Le coeur gros nous nous saluons pour regagner Tsechung. Adieux à Bernard-Marie et au Père Savioz, ainsi qu'à la communauté !

Toujours dans le bus, départ pour Dequin. Route sans fin, éprouvant chaque sinuosité de ces montagnes immenses. Le Mékong nous fascine et les animaux nombreux peuplent ces régions datant du début du Monde !

Samedi 10 juillet 1999: Yerkalo ! L'Eglise est magnifique. Elle a été reconstruite en ... La précède une vaste résidence en construction. Au rez : la cuisine et des pièces qui semblent terminées. Au premier, chantier de menuiserie. Nous nous installons au milieu des copeaux. Il y a 7 travées de chaque côté. Lorsque ce sera terminé, ce sera vraiment très beau !

Visite au cimetière où sont ensevelis beaucoup de chrétiens. Les 2 chères tombes sont plus hautes que toutes les autres, si bien que nous nous dirigeons sans peine vers elles ! Joie, émotion. L'Eglise du Thibet ressuscite et sa vigueur est inscrite partout ! Alléluia ! Jésus est vainqueur et c'est l'heure de son Retour Glorieux dans les Coeurs !!!

Dimanche 11 : Prière du matin, en l'absence du Père Laurenti, qui dure une bonne heure ... fervente et vibrante. Promenade au bout du village, enfants rencontrés, échanges de sourires... L'après-midi, descente aux salines, alignées telles de gigantesques tablettes de chocolat ! Enfants me tenant les mains, promenade au retour à travers champs. Le soir, repas dans la cour, prière. Je distribue les dernières médailles ! Quelle ferveur, quel respect !

Deuxième nuit dans les copeaux et dernière... la police nous prie de quitter les lieux ! Merci Seigneur de nous avoir permis de rester 2 jours dans cet endroit merveilleux (fin du journal).

DMC  avec l'autorisation tacite de l'auteure, et cela, le surlendemain de la fête de Saint Bernard de Montjoux

RACHEL SUR CHEMIN DU CHOULA