L'ENFER - LA TRISTESSE DU COEUR IMMACULE DE MARIE

La vision de l'enfer est la première partie du grand secret le l'apparition du 13 juillet à Fatima. Pour rappel : l

e secret du 13 juillet se divise en trois parties : la dévotion au Coeur Immaculé de Marie nous obtiendra le salut des âmes (première partie), le salut des nations (deuxième partie), le salut de l'Église (troisième partie).

Sauver les âmes de l'enfer !  Voilà le premier élément de ce secret. Nous touchons là un point essentiel du message de Fatima, intimement lié à la souffrance du Coeur Immaculé de Marie.

Ce qui a le plus marqué Lucie dans cette apparition, c'est la tristesse qu'exprimait le visage de la Sainte Vierge au moment où elle leur a montré l'enfer ! La Sainte Vierge a voulu que ses trois privilégiés voient ce terrible spectacle pour leur faire partager la préoccupation qui angoisse son Coeur Immaculé : le salut des âmes.

Dévoiler les souffrances de Marie

Lucie comprend que son rôle de messagère sera de dévoiler au monde les souffrances du Cœur Immaculé de Marie : «Nombreux sont ceux qui se damnent... Beaucoup se perdront... Ne soyez pas surpris si je vous parle tant de l'enfer. C'est une vérité qu'il est nécessaire de rappeler beaucoup dans les temps présents parce qu'on l'oublie : c'est en tourbillon que les âmes tombent en enfer. Ne trouvez- vous pas que tous les sacrifices que l'on vous demande de faire pour ne pas aller en enfer et empêcher que beaucoup d'autres y tombent, sont justifiés ? ».

En 1957, elle dira au Père Fuentès : «Ma mission n'est pas d'indiquer au monde les châtiments matériels et qui arriveront certainement si, auparavant, le monde ne prie pas et ne fait pas pénitence. Non. Ma mission est d'indiquer à tous l'imminent danger où nous sommes de perdre notre âme à jamais si nous restons obstinés dans le péché. » Dans ce même entretien, Lucie dit qu'il y a deux raisons pour lesquelles ils se sont tous les trois tant sacrifiés. « Mes cousins François et Jacinthe se sont sacrifiés parce qu'ils ont toujours vu la Très Sainte Verge très triste en toutes ses apparitions. Elle n'a jamais souri avec nous et cette tristesse, cette angoisse, que nous remarquions chez elle, à cause des offenses à Dieu et des châtiments qui menacent les pécheurs, pénétraient notre âme et nous ne savions qu'inventer en notre petite imagination enfantine comme moyens pour prier et faire des sacrifices. L'autre chose qui sanctifia les enfants c'est la vision de l'enfer. » Puissent ces témoignages nous faire comprendre la souffrance de Marie qui voient tant d'âmes se damner pour l'éternité.

Vous avez vu l'enfer !

Notre Dame montre aux enfants la peine encourue par l'âme qui offense gravement son Dieu et son Maître. L'enfer, voilà le sort éternel d'une âme qui meurt en état de péché mortel!

Si nous manquons d'ardeur dans nos sacrifices, n'est-ce pas souvent parce que nous oublions cette effrayante réalité qu'est l'enfer ? L'enfer est un dogme de notre foi. Nous devons le croire, non parce que Dieu nous le dit dans l'Evangile, et que Notre Dame nous le rappelle. Oui, l'enfer existe. « Vous avez vu l'enfer où vont les âmes des pauvres pécheurs. »

Puissions-nous réveiller notre zèle pour le salut des âmes à la lecture de ces paroles, si terribles parce que vraies Notre Dame continue avec ces mots qui doivent particulièrement retenir notre attention : « Pour les sauver, Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon Coeur Immaculé. Si l'on fait ce que je vais vous dire, beaucoup d'âmes se sauveront. » L'intention du Ciel est très claire. La préservation de beaucoup d'âmes de l'enfer tient à la réalisation de ce que Notre Dame va demander.

Pour sauver les âmes de l'enfer, il faut prier

Pour éviter l'enfer, il faut y penser. Il faut méditer sur l'enfer. Sainte Thérèse d'Avila puisait la force de supporter épreuves et douleurs dans le souvenir d'une vision de l'enfer. Cette pensée de l'enfer doit nous aider à vaincre les tentations, nous encourager, comme Jacinthe, à faire des sacrifices pour sauver les pécheurs.

 Pour garder à l'esprit cette grande vérité qu'est l'enfer, nous aider à ne pas y tomber et à préserver beaucoup d'âmes de ce châtiment, Notre Dame nous apprend une courte prière : «Lorsque vous réciterez le chapelet, dites après chaque mystère : Ô mon Jésus, pardonnez-nous [nos péchés], sauvez-nous du feu de l'enfer, attirez au Ciel toutes les âmes,-surtout celles qui en ont le plus besoin. »

Cette petite prière doit retenir toute notre attention. Elle remet sous nos yeux, pour ne pas les oublier, ces réalités si essentielles, nous pouvons dire les plus importantes, et que notre monde a aujourd'hui trop tendance à oublier. Cette prière s'adresse à Jésus, l'unique Sauveur des âmes, pour lui demander
trois grâces :

— « Pardonnez-nous » : le pardon de nos péchés, voilà tout le message de Fatima résumé en ces quelques mots. Notre Dame insistera encore à la dernière apparition : « Il faut que les hommes se corrigent, qu'ils demandent pardon de leurs péchés. » C'est aussi la cinquième demande du Notre Père : « Pardonnez- nous nos offenses. »

— « Sauvez-nous » : être préservé du grand châtiment mérité par le péché mortel, voilà ce qui doit faire l'objet de nos prières quotidiennes. N'est-ce pas en réalité la chose la plus désirable ?

— «Attirez-nous » : le Ciel est une grâce ! On ne peut s'y disposer ni y entrer sans un secours spécial de Jésus. Cette grâce s'obtient par la prière. Aussi, nous prions Jésus de nous l'accorder. Cette prière de Notre Dame nous rappelle les parole de Jésus : « Lorsque j 'aurai été éle?, de terre, j 'attirerai tous les homme à moi f ». Le Sacré-Coeur de Jésus nous a acquis sur la Croix toutes les grâces nécessaires pour attirer nos âmes à Dieu. Cette grâce est miséricorde, parce qu'elle devance nos mérites et ouvre aux pécheurs convertis le chemin du salut, Aussi nous la demandons sutout pour la conversion des plus grands pécheurs.

Marie a ici le rôle de médiatrice voulu par Dieu. Ainsi les âmes qui voudront avec plus de certitude être pardonnées, sauvées et attirées , diront le chapelet tous les jours ; et par. cette a amoureuse dévotion au Coeur de  Marie, la supplication qu'ils feront à Jésus après chaque dizaine sera mieux entendue par Lui et plus certainemznt exaucée.

Père Ange-Marie  (pè Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )  H.N. N°1646 du 16 septembre 2017)

dmc

922882 492021597536485 65036886 n