LA VIE EXEMPLAIRE D’UN MISSIONNAIRE

Maurice Tornay naquit, le 31 août 1910, à La Rosière, hameau de la commune d’Orsières, en Valais. Il était le septième et avant-dernier enfant de Jean-Joseph et de Faustine-Hélène, née Rossier, modestes paysans de montagne, plus riches de vertus et de courage que de biens matériels.

Cependant. la famille, outre quelques champs et prés éparpillés autour du village, possédait un mayen, c’est-à-dire un petit alpage aux Crêttes, au-dessus du village, et un mazot et des vignes à Branson/Fully.

Cet état de choses obligeait la famille à un nomadisme partiel assez fréquent. En cela, rien d’extraordinaire, puisque c’était aussi le cas de la majorité de la population de montagne en Valais.

Lire la suite

PIERRE et MAURICE – MEME COMBAT ?

Chers frères et soeurs,

Parfois des épisodes de notre vie passée nous reviennent en mémoire comme si, de notre coeur, remontait un besoin profond de comprendre leur pourquoi et leur comment. C’est souvent très émouvant. Car on y découvre des signes providentiels.

Il serait évidemment dangereux d’en faire une interprétation arbitraire, superstitieuse ou fatidique et déterministe. Les fatalistes, en effet, se résignent ainsi: «C’était écrit!» – Sous-entendu: «…écrit dans quelque horoscope aveugle.»

Lire la suite

FETE DU BHX MAURICE – 11 AÔUT

11 août. Bienheureux Maurice Tornay. Prêtre et martyr.

FÊTE
Le Bienheureux Maurice Tornay naquit le 31 août 1910 à La Rosière, Orsières, diocèse de Sion. Valais, Suisse. Ses parents, de condi¬tion modeste, étaient riches de foi et d’amour du prochain. 11 fut baptisé, le 11 septembre suivant et confirmé en 1918.

Entré au Monastère des chanoines réguliers du Grand-Saint-Bernard, il émit sa profession religieuse le 8 septembre 1932. En 1936, il partit pour la mission du Thibet à laquelle les Pères de sa congrégation collaboraient depuis quelques années et dont le centre était à Weisi, dans le futur diocèse de Kangting. Il fut ordonné prêtre à Hanoi, le 24 avril 1938. Il dirigea durant sept ans le Probatoire-Petit¬Séminaire de Houa-Lo-Pa, puis il fut nommé curé de Yerkalo au Thibet indépendant. Là, il fut en butte à l’animosité des lamas qui l’expulsèrent de sa paroisse et donnèrent l’ordre aux chrétiens d’apostasier. Dans l’espoir d’obtenir des autorités supérieures un édit de tolérance, il se mit en route pour Lhassa, mais les lamas lui tendirent une embuscade et l’abattirent près du col du Choula, le 11 août 1949. Il fut béatifié par le Pape Jean- Paul II, le 16 mai 1993.

Lire la suite

BIENHEUREUX MAURICE T. par JEROME EMONET

. . . .dernier martyr de la mission du Tibet

I. La mission du Tibet

Dans le grand élan missionnaire du XVIIIème et du XIXème siècle, l’Eglise veut annoncer le Christ là où il n’est pas encore connu. Ainsi en est-il du Tibet, région fermée à l’étranger, justement désigné « le Tibet interdit », qui s’est montré au cours des siècles imperméable à l’Evangile en dépit de plusieurs tentatives héroïques qui ont toutes échoué. Le projet se concrétise le 27 mars 1846, lorsque le pape Grégoire XV érige le vicariat apostolique de Lhassa (capitale du Tibet) qu’il confie à la Société des Missions étrangères de Paris (MEP). L’accès direct au Tibet étant quasi impossible, la mission tente de s’implanter dans la région dite des Marches tibétaines, aux confins des provinces frontalières chinoises du Yunnan et du Sichuan avec l’objectif d’en faire la tête de pont en vue de la conquête spirituelle du Tibet.

Lire la suite

QUATRIEME TEMOIN DU PROCES

TESTIS IV: D.nus ROBERTUS MAURITIUS CHAPPELET

— Robert Chappelet, partageait la vie des missionnaires du Grand–St-Bernard, comme

« missionnaire laïque ». Grâce à cette situation, il. connaissait bien la vie des religieux et il pouvait découvrir avec plus de facilité les sentiments que la population et les autorités lamaïques nourrissaient à l’égard des prêtres-missionnaires. Quand lei P. Tornay arrive en mission, le témoin s’y trouve déjà. C’est lui qui accompagne le Serviteur de Dieu à Hanoï pour son ordination sacerdotale.

— Le témoin est bien au courant de la situation de -Yerkalo: il y demeure pendant plusieurs mois et il côtoie les lamas de la région. Il connaît personnellement le chef Gun-Akhio qu’il qualifie de type faux et dévergondé, le désignant comme principal instigateur de toute l’affaire à. Yerkalo et comme animé de « la haine envers la foi catholique » (ad interr. 20).

Lire la suite

MIRACLE MAURICE T. – ENTRETIEN AVEC PERE NICOLAS

Chez Maurice Tornay cette collaboration entre la nature et la grâce au point de conduire un homme fougueux comme il l’était au don déterminé de sa vie pour la cause du Christ. Une fougue transformée par la grâce et mise au service de la mission.

Le Père Nicolas Buttet est de nationalité suisse. Fondateur de la Communauté Eucharistein et de l’Institut Philanthropos à Fribourg, il connaît bien les communautés chrétiennes du Thibet et de Chine qu’il visite chaque année. En août dernier, il s’y est rendu avec une quinzaine de compatriotes, membres de la Fondation du bienheureux Maurice Tornay chargée de promouvoir la figure de ce bienheureux et de diffuser son message.

Lire la suite

Les missionnaires

La mission

Le catholicisme

Autres liens